InsurTech : la gestion des sinistres identifiée comme prioritaire

La gestion des sinistres identifiée comme prioritaire dans un contexte d’investissements massifs dans l’InsurTech au 2ème trimestre 2017 selon la deuxième édition du rapport trimestriel InsurTech de Willis Towers Watson


La deuxième édition du rapport trimestriel InsurTech de Willis Towers Watson, l’un des plus grands cabinets de conseil, de courtage et de solutions logicielles au monde vient de paraître. Ce rapport étudie comment des acteurs historiques du secteur du secteur l’assurance et de nouveaux acteurs développent et adaptent des applications fondées sur les nouvelles technologies dans le cadre de l’optimisation de la gestion des sinistres. L’enquête, qui examine les implications à venir de cette tendance, montre également que le volume des investissements dans les « InsurTechs » – ces start-ups créant de nouveaux modèles dans l’assurance par l’usage de nouvelles technologies – a augmenté de 248 % au deuxième trimestre, représentant ainsi 985 millions USD, grâce à un nombre record de transactions et à plusieurs investissements significatifs dans ces start-ups à travers le monde.

La dernière enquête, produite par Willis Towers Watson Securities et Willis Re en collaboration avec CB Insights, montre en quoi l’utilisation de technologies développées en interne par les acteurs historiques de l’assurance et exploitées en partenariat avec les InsurTechs peut révolutionner la gestion des sinistres et faciliter la migration des assureurs d’un modèle centré sur les règlements et le contrôle des coûts à une approche axée sur la diversification des risques. Cette évolution conduirait ainsi à des niveaux de satisfaction et de fidélisation des clients plus élevés dans la mesure où les sinistres représentent l’une des zones d’interaction les plus importantes avec les clients dans la chaîne de valeur de l’assurance.

Rafal Walkiewicz, CEO de Willis Towers Watson Securities, explique : « Les échanges que l’assureur peut avoir avec ses clients au sujet de la gestion des sinistres constituent la principale source d’informations et d’opportunités pour améliorer la diversification des risques et en faire un maillon essentiel de la chaîne de valeur d’un secteur en mutation. Nous pensons que l’accent pourrait être mis davantage sur la gestion des sinistres et moins sur d’autres fonctions comme la distribution, la souscription et la gestion de capital. Le fait de pouvoir tirer les enseignements de ces échanges à l’aide d’outils technologiques, développés en interne ou dans le cadre de partenariats ou d’acquisitions, sera à l’avenir une source de différentiation essentielle pour les acteurs historiques du marché ».

L’étude encourage donc les compagnies d’assurance existantes à adopter pleinement les changements induits par la technologie qui interviennent dans le secteur.

Andrew Newman, Président et Responsable International Dommages de Willis Re, précise : « Les 985 millions USD investis dans les InsurTechs au deuxième trimestre 2017 sont une nouvelle preuve de la mutation en cours dans le secteur. Que cette mutation augure d’une phase de perturbation ou de nouvelles opportunités dépend essentiellement de la perception de la position de chaque entreprise dans la chaîne de valeur de l’assurance. Ce n’est pas la technologie qui est « disruptive » mais la capacité de chaque acteur à l’exploiter plus ou moins efficacement. »

Les 985 millions USD ont été investis au deuxième trimestre dans un nombre record d’opérations, 64 contre 38 au premier trimestre 2017.

Vous pouvez accéder au rapport InsurTech Q2 2017 de Willis Towers Watson en cliquant ici

Téléchargez le communiqué original :

170731_rapport_insurtech_wtw.pdf 170731_Rapport InsurTech WTW.pdf  (31.42 Ko)

Notez

le Vendredi 18 Août 2017 à 14:43 | Lu 1176 fois

Nouveau commentaire :