La France peut-elle devenir un hub européen de la Fintech ?


Cette conférence, qui s'est tenue le 27 juin 2016 au Palais Brongniart (Paris) a réuni plus de 60 personnes et a donné lieu à de nombreux échanges sur l’attractivité et la compétitivité de la France en matière de Fintech.

Nathalie Beaudemoulin (ACPR) et Joelle Durieux (Finance Innovation) ont souligné l’importance d’un dialogue permanent entre les régulateurs et les professionnels dans le but de bâtir une régulation compétitive.

De son côté, Manuel Ortiz (Ayming) a rappelé la nécessité d’optimiser les dispositifs de soutien à l’innovation, dont le crédit impôt-recherche, afin d’attirer les talents entrepreneuriaux.

Enfin, Alexandre Linden (BNP Paribas), Cyril Zimmerman (Hi Média)  et Thibaut Verbiest (De Gaulle Fleurance et Associés) ont encouragé les pouvoirs publics à capitaliser sur les atouts de la France afin d’attirer les investisseurs , les startup et les entreprises internationales : capacités mondialement reconnues dans le domaine de la recherche et de la formation, robustesse du système bancaire (4 banques dans le top 10 européen), etc.
Notez

le Lundi 27 Juin 2016 à 20:00 | Lu 826 fois

Nouveau commentaire :