Premier remboursement complet pour WeShareBonds, la plateforme de crédit participatif aux PME

Searov, la société de location de robots sous-marins pour l'industrie pétrolière, vient de rembourser le crédit participatif qu'elle a obtenu sur WeShareBonds en octobre dernier. C'est le premier remboursement complet de la jeune plateforme de crowdlending.


WeShareBonds, la plateforme de crowdlending agréée par l'AMF, annonce le remboursement par anticipation du crédit de 200.000 euros accordé à la société SEAROV Offshore suite à son acquisition par son concurrent DeepOcean.

Searov propose ses robots sous-marins aux grands groupes pétroliers de l’off-shore. Sur un marché très concurrentiel, la petite entreprise montpelliéraine réussit à se positionner avec des prix serrés. Aujourd’hui elle aborde une nouvelle étape via un joint-venture avec un grand groupe européen. Créée en 2008 par Maxime Cerramon (PDG) et Frédéric Aguire, Searov est prestataire de services avec ses robots sous-marins, pour des travaux, des inspections ou encore des constructions légères sous-marines pour les Total, BP et autres poids lourds.

« Nous achetons, modifions et adaptons des robots avec bras manipulateurs, caméra vidéo, instruments de mesure pour assister les compagnies pétrolière off-shore », explique Maxime Carramon, 34 ans, serial entrepreneur créateur en 2006 d’une première entreprise de maintenance industrielle, Cerramon Bobinage Electrique (CBE), ajoutant : « J’ai rencontré mon associé dans une précédente entreprise où nous étions salariés. En 2007 nous avons acheté un premier robot pour l’Angola, et vu les demandes – notamment au Congo- il y avait un marché potentiel, aussi nous avons créé Searov en 2008 et l’été 2009 je suis parti au Congo ouvrir une agence locale. Nous y avons aujourd’hui une dizaine de personnes sur les 25 permanents (dont 7 en France) ».

Sur un marché que se partagent quelques leaders dominants, avec une barrière d’entrée lourde en investissements et technologies, avec des contraintes maximum de sécurité et de qualité, la petite entreprise (3,3 millions d’euros de chiffre d’affaires) réussit à s’imposer grâce à des prix particulièrement serrés. Environ 30 à 50% moins élevés que des concurrents comme Oceaneering, leader mondial de ce type de prestations.

« C’est l’avantage de notre taille, nos frais de fonctionnement sont moins élevés », précise Maxime Cerramon. « Nous faisons aussi des achats opportuns (Searov détient une dizaine de robots, les prix de ceux-ci pouvant aller de 100 Keuros à 1 million d’euros) permettant de limiter les frais d’investissement. Les robots que nous achetons nous les modifions parfois et les faisons évoluer. Et nous avons l’agrément technique de Total, ce que peu de sociétés de notre taille obtiennent », souligne le jeune PDG.

En décembre 2016, la société française SEAROV Offshore avait émis un emprunt obligataire de 200.000 euros sur la plateforme WeShareBonds pour pouvoir élargir régulièrement sa flotte de robots et faire face à la demande de ses clients, sur bateau ou sur plateforme.

Grâce à cette levée de fonds obligataire, SEAROV Offshore a poursuivi son développement et a été acquise en juillet dernier par le groupe international DeepOcean. Cette annonce confirme l'ambition affichée par WeshareBonds d'offrir de nouvelles sources de financement pour accompagner la croissance des PME profitables et de qualité.
Notez

Rédigé par WeShareBonds le Mardi 10 Octobre 2017 à 15:13 | Lu 226 fois

Nouveau commentaire :