Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


Jean-Hervé Lorenzi, président Finance Innovation : «Notre objectif, labelliser 100 projets FinTech».


Photo : Wikipedia
Photo : Wikipedia
Finance Innovation vient de clôturer son appel à projets national lancé le 22 janvier et qui visait à identifier des projets innovants portés par des entreprises du secteur financier. Combien de projets avez-vous reçu ? Quels sont les grandes tendances qui se dégagent concernant les projets fintechs qui vous ont été soumis ?

Nous avons effectivement lancé un appel à projets national en janvier sur nos filières d’activité : Banque, Assurance, Gestion d’actifs, Economie sociale et solidaire, immobilier, métiers du chiffre et du Conseil. Rappelons que nous sommes le seul Pôle de compétitivité dédié à la Finance, et que nous bénéficions dans ce domaine outre des équipes du Pôle de l’appui d’une centaine d’experts.

La première phase de l’appel à projets s’est terminée fin avril, une deuxième phase sera bouclée d’ici la fin de l’année. Notre objectif est de labelliser 100 projets. Aujourd’hui sur plus de 150 dossiers présentés aux 6 comités de labellisation 30 ont été sélectionnés. Ils sont d’une grande diversité et très innovants sur le plan de la technologie mais aussi de leur pertinence sur leur marché respectif.

Beaucoup d’innovations comme celles concernant le Big Data, le logement social, l’assurance prévoyance, la santé, mais aussi l’affacturage, le crowfunding, les moyens de paiement ou la protection numérique. Un grand nombre de ces projets viennent encore d’Ile de France, mais aussi le Poitou-Charentes, les Pays de Loire ou l’Aquitaine ont des projets labellisés. Nous souhaitons d’ailleurs que dans la deuxième phase, l’ensemble des régions soient représentées. En effet, nous travaillons avec les 70 Pôles de compétitivité sur tout le territoire et nous savons combien les Régions sont riches de projets innovants.

A l’occasion de votre évènement bi-annuel FIN&TECH COMMUNITY le 26 mai prochain, vous allez remettre les Labels attribués aux startup et PME les plus innovantes du secteur financier. Sur quels critères seront décernés ces labels ? Concrètement, quel est l’intérêt pour une société Fintech de décrocher ce label ?

Ce label est important à plusieurs titres : en amont nous soutenons et accompagnons les entreprises dans leurs différentes démarches. Les premières étant en général d’avoir une proposition crédible et innovante susceptible d’être financée. Nous les mettons aussi en relation avec les grands comptes qui deviennent souvent leur premier client. Enfin nous les accompagnons aussi dans leur développement international. Nous sommes allés récemment en Chine et dernièrement à New York dans le cadre du Forum Annuel organisé par Paris Europlace présenter 5 de nos Fintechs devant la communauté financière américaine : Lingua Custodia, Quantcube Technology, Aston ITrade Finance, kyriba, Qarnot Computing. Grâce à nous ils acquièrent donc de la visibilité auprès d’investisseurs ou de partenaires.

Dans un récent article de La Tribune, on apprend que Finance Innovation est en train de travailler à la construction de fonds d’investissements dédiés aux fintech. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce sujet ?

Le Pôle a aujourd’hui 300 membres notamment dans la Banque, l’Assurance ou la Gestion d’actifs, il nous est donc apparu important de réfléchir à des fonds d’investissement dédiés aux Fintechs. Les Fintechs sont devenues un enjeu important de place financière. Nous devons permettre aux plus prometteuses de se développer mais aussi de rester française et de créer des emplois en France.
Notez

le Lundi 18 Mai 2015 à 17:34 | Lu 1100 fois

Nouveau commentaire :