Climate Finance Day 2020 : de nouveaux engagements pour une relance plus durable

En marge du Climate Finance Day s'est tenu le Climate Fintech Day...


Placé sous le Haut Patronage du Président de la République et le Patronage du Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, le Climate Finance Day, organisé par Finance for Tomorrow, a réuni le 29 octobre 2020 des intervenants issus de tous horizons pour débattre des solutions permettant une relance plus durable. Cette 6e édition confirme par ailleurs le rôle de catalyseur du Climate Finance Day, avec plus de 15 événements organisés dans le cadre de la semaine Paris for Tomorrow et de nombreuses annonces autour de 3 thèmes clés : transparence et alignement, désinvestissement des énergies fossiles et innovation.

Alors que la crise sanitaire affecte profondément et durablement les économies à travers le monde, comment relancer les économies sur un modèle durable et plus à même de lutter contre le réchauffement climatique ? Pour y répondre, le Climate Finance Day a réuni une cinquantaine d’intervenants (acteurs publics, privés, politiques…) pour débattre du rôle du secteur financier dans l’accompagnement de la transition et la transformation des entreprises. Dans le contexte sanitaire actuel, le Climate Finance Day s’est tenu en format hybride, essentiellement digitalisé, et a accueilli environ 200 participants durant la journée dans le respect des gestes barrières au Palais Brongniart, rejoints par près de 800 participants en ligne, issus de près de 50 pays.

Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a déclaré : « Le verdissement de la finance est plus que jamais un levier essentiel pour atteindre les objectifs de neutralité carbone et contenir la hausse des températures selon la trajectoire établie par l’Accord de Paris. Tous les efforts des acteurs publics comme privés doivent converger en ce sens. L’engagement de la Place à sortir du financement du charbon est une étape essentielle. Elle doit maintenant être mise en œuvre avec la plus grande ambition et la plus grande transparence, selon des critères communs et partagés. Je souhaite que des engagements similaires puissent être pris sur les hydrocarbures non conventionnels et je me réjouis que plusieurs acteurs se soient déjà engagés dans cette voie. »

Commentant cette édition, Thierry Déau, Président de Finance for Tomorrow a déclaré : «Je suis persuadé que la finance est un vecteur de solutions pour répondre au défi immense que représente la relance de nos économies, ébranlées par la crise sanitaire. Les annonces faites par les acteurs réunis aujourd’hui témoignent de l’engagement de chacun pour une économie plus durable et inclusive. L’Europe se donne avec la finance durable les moyens d’une souveraineté accrue en matière financière. Le Climate Finance Day est, comme chaque année, un temps fort pour accélérer ce mouvement collectif.»

Augustin de Romanet, Président de Paris EUROPLACE a ajouté : « Des défis importants sont devant nous. La crise que nous traversons est sans précédent et nous avons besoin de réponses innovantes. Développer une action du secteur financier qui contribue à un monde plus durable et à la création d’emplois est l’un des enjeux majeurs de la place de Paris. »

François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France : « Une vision de court terme serait de penser que le soutien à une relance rapide doit se faire au détriment de la lutte contre le changement climatique. Je pense au contraire que la relance est une opportunité pour accélérer la transition vers une croissance plus verte. La Banque de France et l’ACPR sont plus investis que jamais, notamment sur leur engagement de stress-test climatique. Malgré la crise Covid-19, nous avons tenu nos promesses. »

Anne Hidalgo, Maire de Paris, a conclu la journée en rappelant : « Notre objectif commun est de faire de la place de Paris celle de la finance verte. Il n’y a pas, d’un côté, une crise sanitaire, économique et sociale et, de l’autre, une crise écologique. La période que nous traversons nous oblige à redoubler d’efforts pour développer les outils financiers nécessaires à la construction d’un nouveau modèle économique plus juste, solidaire et durable. »

Cette année encore, le Climate Finance Day a été l’occasion de nouvelles annonces et de nouveaux engagements pour répondre au défi des enjeux climatiques sur trois thèmes clés :

1/Transparence et alignement

Pour permettre l’alignement des portefeuilles avec les objectifs de neutralité carbone d’ici 2050, le suivi des engagements et l’accès à ces données représentent un enjeu majeur. Pour répondre à cela, le lancement de l'Observatoire de la finance durable est une première à l’échelle mondiale. Il démontre la volonté de transparence et d’exemplarité de la Place financière de Paris en matière de finance verte et durable. Lancé ce jour par Finance for Tomorrow et les principales associations professionnelles de la Place, il recense les données individuelles de près de 355 acteurs volontaires et des données agrégées par secteurs.

Pour accompagner ses clients et renforcer le dialogue sur leur engagement sociétal, le Crédit Agricole lance deux dispositifs de mesure de la dynamique de transition climatique à destination des PME, ETI et grandes entreprises. Une note de transition climatique de 100% des entreprises cotées clientes du Crédit Agricole dès fin 2020 et une analyse ESG de 100% des PME et ETI clientes du Crédit Agricole.

La SFIL, banque publique de développement, muscle ses engagements en faveur d’une transition écologique responsable en offrant à partir de 2021, avec son partenaire La Banque Postale, une enveloppe de 1 Md€ de prêts verts aux collectivités locales et de 1 Md€ de prêts sociaux aux hôpitaux publics chaque année. Ce montant s’ajoute par ailleurs aux 40 Md€ sur 2020-2024 annoncés dans le cadre du Plan de relance du Groupe Caisse des dépôts.

2/Désinvestissement des énergies fossiles

Déjà pionnier sur l’exclusion du charbon, les acteurs de la place financière de Paris franchissent une nouvelle étape dans l’exclusion des énergies les plus polluantes. L’État Français, en premier lieu, n’accordera plus de garantie export pour les projets de pétroles extra-lourd et d’hydrocarbures non conventionnel dès le 1er janvier 2021, et plus aucun financement de projets d’exploitation pétrolier d’ici 2025 et de gaz au maximum en 2035.

Le groupe Caisse des Dépôts (incluant Bpifrance et la SFIL) renforce l’encadrement de ses financements aux énergies fossiles en appliquant une sélectivité accrue sur le secteur pétrole, gaz et sur le charbon. Il n’investira pas et ne financera pas les entreprises dont l’exposition au pétrole et gaz de schiste, sables bitumineux et ressources issues de la zone arctique représente plus de 10% du chiffre d’affaires. Il s’engage, en outre, à renforcer son dialogue actionnarial avec les entreprises de ces secteurs sur la base de critères exigeants.

Société Générale engage une nouvelle étape de sa stratégie climat pour aligner ses activités avec l’Accord de paris. Parmi les annonces fortes, Société Générale annonce un objectif de réduction de 10% d’ici 2025 de son exposition globale au secteur de l’extraction du pétrole et du gaz. Par ailleurs, Société Générale se fixera dans les prochains mois des objectifs précis d’alignement de chacun de ses portefeuilles de financement, secteur par secteur, en commençant par les secteurs les plus carbonés.

3/Innovation

Depuis 2018, Finance for Tomorrow récompense des solutions innovantes qui permettent de transformer les pratiques du secteur financier, grâce au soutien de l’Agence de la transition écologique (ADEME) et de l’EIT Climate-KIC. C’est dans cet objectif que la 3e édition du Challenge Fintech a tenu à récompenser trois lauréats qui apportent des réponses concrètes pour accélérer le financement de la transition écologique.

EcoTree, lauréat de cette édition, greentech spécialisée dans la valorisation écologique et économique de la forêt et de la biodiversité́ en France. Villyz, coup de cœur du Jury, plateforme permettant aux collectivités territoriales de combiner financements bancaire et citoyen afin de réaliser des projets à impact social, environnemental et local. Greenomy, lauréat de la catégorie internationale, solution « Regtech » visant à aider les acteurs à se conformer à la nouvelle taxonomie de l’Union Européenne pour le financement durable.

Succès pour la 2e édition de la Paris for Tomorrow Week

Placée sous le Haut-Patronage de la Ville de Paris, la semaine « Paris for Tomorrow, One Week for the Planet » a regroupé 15 événements dédiés aux enjeux du financement des objectifs climatiques et des Objectifs de Développement Durable (ODD). L’ADEME a inauguré la semaine avec l’événement du premier anniversaire du Programme Finance ClimAct, qui vise à développer des méthodes et outils pour les intégrer aux processus de décisions des différentes parties prenantes du secteur financier. Finance for Tomorrow a également co-organisé deux événements sur la Transition Juste avec les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI), et sur la biodiversité avec la 3e édition d’«Investing in Nature » avec Mirova.

Vendredi 30 Octobre 2020
Lu 547 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 09:30 Capital Market, Capital Fintech

Vendredi 27 Novembre 2020 - 09:26 Prix de la meilleure opération financière 2019