Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


De la régulation aux paiements internationaux, la technologie au service de vos clients


De la régulation aux paiements internationaux, la technologie au service de vos clients
Il y a quelques mois, nous recevions Théo Cesarini, CEO d’incard, qui nous parlait de sa société avec un focus sur les paiements internationaux. Depuis décembre dernier, l’entreprise basée à Londres a bien grandi et compte pas moins de 16 personnes à temps plein, de nationalités différentes, et tous souhaitent donner une plus grande dimension internationale au projet lancé depuis moins de deux ans.

S’adapter aux nouveaux besoins de ses clients, respecter la conformité mise en place par le régulateur, s’entourer des meilleurs partenaires ainsi qu’ automatiser les processus, restent des éléments déterminants pour incard.

L’invité d’aujourd’hui, Matteo Martino, cofondateur et COO d’incard, parle de la technologie et de l’évolution permanente des besoins des équipes et clients de la Fintech londonienne. Au fil des années, de ses voyages, de ses différentes expériences professionnelles et du hasard du Covid-19, Matteo nous explique son parcours au Royaume-Uni durant les 24 derniers mois.

Dans cet épisode, nous aborderons :

  • Les plus gros challenges rencontrés par l’équipe depuis le lancement du projet
  • Quel est le rôle du no-code dans l’intégration d’API
  • Comment incard facilite la vie à ses clients

Explorons davantage la situation des Fintechs françaises et britanniques avec notre invité exceptionnel.

"La Fintech, c’est un énorme puzzle dans lequel il va falloir imbriquer plusieurs acteurs". – Matteo Martino

TROIS PRINCIPAUX CHALLENGES QUAND ON LANCE UNE FINTECH

Si l’on dit souvent que la France est le pays des entrepreneurs, les cofondateurs français se sont lancé outre-Manche un défi de taille : lancer une société technologique pour fournir des services financiers. Créer une Fintech qui répondra aux besoins des e-commerçants est sur le papier un challenge qui se confirme sur le terrain.

Dans une industrie qu’il compare à un puzzle, Matteo nous explique que, depuis le lancement du projet, les trois principaux défis sont :

  • Les projections initiales changent et se complexifient assez rapidement
  • La technologie derrière la plateforme en construction
  • L’autorisation du régulateur pour se lancer sur le marché

Concernant ce dernier point, Matteo, explique le rôle de Currencycloud, et comment incard a pu être régulée sur le marché et offrir ses services à ses clients.

"Le régulateur va nous demander soit directement à la Fintech si elle est régulée elle-même, elle est contente de se réguler elle-même, soit à travers le partenaire sur laquelle la Fintech repose. Nous, pour incard, c’est Currencycloud, sur lequel on va avoir toute une liste de points et d’exigences pour en fait accueillir notre tout premier client." – Matteo Martino

NO-CODE ET INTÉGRATION D’API : UNE TUYAUTERIE QU’IL FAUT FAIRE FONCTIONNER

Comme de nombreuses Fintech qui se sont lancées sur le marché, l’objectif est de répondre à un besoin client mais aussi se différencier de ses concurrents. Lors du lancement du projet, Matteo et Theo se demandaient comment accompagner les e-commerces qui souhaitent se lancer sur le marché et grandir rapidement.

Dans un monde de plus en plus impatient, les clients finaux d’incard souhaitent que le service soit opérationnel. Plus globalement, qu’il n’y ait pas d’erreur lors d’une transaction finale. Comment, donc, faire communiquer plusieurs langages ? Collecter des informations ? Les interpréter ? Les traduire ? Matteo nous explique comment faire confiance à un partenaire comme Currencycloud avec des API claires et lisibles mais aussi comment incard a utilisé le no-code pour le développement d’outils internes.

"On ne se rend pas compte à quel point une simple transaction de carte ou une simple transaction bancaire peut être compliquée, et toute la tuyauterie qui se cache derrière". – Matteo Martino

S’ADAPTER RAPIDEMENT AUX BESOINS CLIENTS ET DU RÉGULATEUR

Depuis la pandémie, nombreux ont été les changements, et les entreprises ont de plus en plus de difficultés pour combler certains manques. On peut ainsi citer, que pour des entreprises il est de plus en plus difficile de trouver les meilleurs talents, les meilleurs partenaires ou encore fournir les meilleures technologies. Le « Go to market » est un élément déterminant et vous devez alimenter le business et non voir votre entreprise ralentir.

Si s’adapter rapidement aux besoins clients est essentiel, on pourrait avoir tendance à oublier les nouveaux besoins de conformité liés au régulateur. Pour incard, il est trés important de bâtir des interfaces qu’aujourd’hui l’équipe de conformité utilise tous les jours pour prendre des décisions, avoir une visibilité avant de prendre la décision sur le score qui a été calculé, comprendre les potentiels risques signalés, et derrière, vraiment faire communiquer l’ensemble avec le système qui gère et monitore les transactions sont des éléments clés.

Avec des plateformes comme Currencycloud, c’est pareil. Leurs API vont évoluer. Il va y avoir de nouvelles fonctionnalités. Il y en a certaines qu’on a déjà implémentées et qu’on va continuer d’implémenter car j’essaye de voir ce qui sort de nouveau, et dès que ça peut faciliter la vie de nos clients, voir comment on peut l’implémenter. – Matteo Martino

Pour ne jamais manquer un épisode de Payments Innovation, abonnez-vous à Apple Podcasts ou Spotify.


Vendredi 23 Septembre 2022
Lu 493 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2022 - 10:16 Cap sur la sobriété numérique

Jeudi 1 Décembre 2022 - 10:21 Qui veut encore être une banque ?

Lundi 28 Novembre 2022 - 11:57 Le financement des acteurs du Web3

Lundi 28 Novembre 2022 - 12:32 Modes de travail : une question d’équilibre


Nouveau commentaire :