Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Assurance vie


J-1 mois avant l’entrée en vigueur de l’authentification pour toutes les transactions et seulement 58% de celles-ci conformes en France


J-1 mois avant l’entrée en vigueur de l’authentification pour toutes les transactions et seulement 58% de celles-ci conformes en France
Toulouse, le 15 avril 2021 – À un mois de l’entrée en vigueur de l’authentification pour toutes les transactions, le groupe Lyra, leader dans la sécurisation des paiements en e-commerce et en magasin, fait le point sur la situation. D’autant que ce protocole de sécurité dont l’objectif est de réduire la fraude en e-commerce risque de faire évoluer les pratiques des fraudeurs.

Accélérer la migration avant le 15 mai


Avec seulement 58% des transactions conformes aujourd’hui à la DSP2, que ce soit en 3DS1 ou en 3DS2, il reste encore du chemin à parcourir pour se mettre en conformité avec la réglementation d’ici la date limite fixée au 15 mai, et éviter ainsi de s’exposer à des refus de paiement.

« A un mois de la date butoir, tous les acteurs accélèrent pour proposer du 3DS, que ce soit la V1 ou la V2. Pour les e-commerçants, la vigilance est de mise : ils doivent s’assurer que leur service des paiements est opérationnel pour éviter une augmentation brutale des paiements refusés », explique Anton Bielakoff, Directeur général de Lyra. « Chez Lyra, le 3DS1 est déjà la norme depuis longtemps pour nos marchands et aujourd’hui, ce sont près de 90% d’entre eux qui ont migré sur 3DS2 alors que la moyenne nationale est bien en deçà de 50%. Après une période de surveillance, d’amélioration et de travail collaboratif avec les différents acteurs de l’écosystème, nous constatons maintenant un taux d’acceptation en hausse de 2% sur le 3DS2 par rapport à 3DS1. Notre module de risque avancé permet à nos clients commerçants d’émettre une demande de frictionless auprès des émetteurs et ainsi de fluidifier le parcours client et notre système de retry favorise le taux d’acceptation. Pour Lyra, l’authentification forte est une évolution importante que nous préparons depuis plus de trois ans ! Nous avons d’ailleurs été sollicités par le GIE CB pour présenter un retour d’expérience à l’occasion du Fast’R by CB en mars dernier ».

Le paiement manuel : une alternative pour les fraudeurs


Avec le 3DS systématique, il deviendra difficile pour les fraudeurs de finaliser le paiement. Il y a donc fort à parier que les fraudeurs essayeront de nouvelles méthodes pour contourner cette contrainte. Le paiement manuel (paiement par téléphone) peut s’avérer dans ce contexte un mode de paiement plus souple pour les fraudeurs. En effet, par téléphone il est plus difficile de contrôler l’identité du payeur et le fait qu’il soit bien le détenteur de la carte.

« Conscient que les tentatives de fraude sur le paiement manuel risquent de prendre de l’essor, Lyra a dès maintenant sensibilisé ses clients et mis à leur disposition des guides leur préconisant d’utiliser des moyens de paiement sécurisés pour s’en prémunir. La sécurité de nos clients et des acheteurs est notre priorité », précise Anton Bielakoff.

À propos du groupe Lyra :
Fondée en 2001 par Alain Lacour, Lyra sécurise les paiements en e-commerce et proximité et développe des services à valeur ajoutée pour gérer au quotidien les transactions et les équipements. Basée à Toulouse, Lyra est présent à l’international dans 10 pays (Algérie, Allemagne, Brésil, Chili, Espagne, Inde, Mexique, Argentine, Colombie et Pérou). Le groupe compte plus de 350 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 70M€ en 2020 (en taux de change constant).
Le groupe Lyra en quelques chiffres :
+ de 20 milliards de paiement sécurisés et transmis en 2020 dans le monde
+ de 250 000 sites e-commerce dont 45 000 en France
+ de 4 000 000 de terminaux de paiement dans le monde
Ses services sont certifiés PCI DSS, PCI 3DS, Visa, MasterCard et agréés par le GIE Cartes Bancaires


Amandine Ferré
Lundi 19 Avril 2021



Nouveau commentaire :