La Fintech Raisin démarre officiellement aux États-Unis avec un logiciel pour les banques

- Le logiciel de Raisin permet d’offrir aux épargnants un service sur mesure digne de la banque privée.
- Cet applicatif permet aux institutions financières de contrôler leurs coûts tout en attirant de nouveaux clients et dépôts.
- Le marché américain des dépôts a augmenté de 1.500 milliards de dollars au cours des six premières semaines de la pandémie.


La fintech Raisin a lancé aux États-Unis une solution commerciale sur mesure pour les banques et les coopératives de crédit à la recherche de nouveaux dépôts rentables. Le logiciel de Raisin U.S. permet aux institutions financières d'offrir rapidement et facilement des produits de dépôt à terme personnalisés avec une gamme variée de fonctionnalités.

Le logiciel «Savings as a Service» arrive sur le marché au moment même où les banques font face à une augmentation massive de liquidités des Américains méfiants des marchés de capitaux et boursiers. Les banques pourront déployer rapidement le logiciel Raisin à travers les différents canaux de distribution, qu’il soit physique de par leur réseau de succursales, en ligne par internet ou bien mobile, tout en optimisant le contrôle du coût de financement de la collecte de dépôt.

Raisin soutenue par Goldman Sachs et PayPal est l'une des fintechs européennes les plus établies. Grâce à sa présence pan-européenne (avec des plateformes dédiées en Allemagne, Autriche, Espagne, France, Irlande, Pays Bas et Royaume Uni) , elle a intermédié près de 25 milliards de dollars auprès de 2650 000 clients-épargnants pour plus de 90 banques partenaires réparties à travers l'Espace Économique Européen. De plus, des dizaines de banques, de conseillers de gestion de patrimoine et de prestataires de services financiers, tels que n26, Commerzbank, Scalable Capital ou bien encore Legal & General, ont intégré la place de marché Raisin au sein même de leurs propres plateformes pour offrir ses services à leurs clients.

Emmanuel Rodriguez, Directeur Général de Raisin France © Raisin / Lukas Schramm
Emmanuel Rodriguez, Directeur Général de Raisin France © Raisin / Lukas Schramm
Emmanuel Rodriguez, DG - Country Head France: “Le lancement de Saving as a Service aux États-Unis confirme la volonté des fondateurs de Raisin et de tous les employés de vouloir démocratiser le marché de l'épargne. On parle souvent des GAFA americaines qui innovent en Europe. Cette fois-ci, c’est une fintech européenne qui innove aux États-Unis en réconciliant les intérêts des épargnant-clients avec les contraintes opérationnelles et financières des banques pour construire un marché de l'épargne plus juste et équitable. Nos partenaires français et européens bénéficieront pleinement de nos développements technologiques et de notre expérience américaine”.

“Savings as a Service”- l'épargne en tant que service : une expérience de banque privée pour tous

Jusqu'à présent, la personnalisation des produits de dépôt avec ce degré de flexibilité était techniquement et financièrement hors de portée pour de nombreuses banques de détail. Seuls les clients de la banque privée avaient accès ce type de services pour créer des Certificats de Dépôt sur mesure. Avec le logiciel de Raisin, les banques peuvent créer rapidement des dépôts personnalisés, y compris des produits dont la performance pourra être variable comme par exemple dépendre des marchés afin de permettre aux clients de participer à une reprise économique éventuelle, mais dans tous les cas 100% de leur capital sera garanti par la FDIC jusqu'à hauteur de 250 000 $. Désormais, les banques de détail et les coopératives de crédit de toute taille peuvent, pour la première fois, offrir à leurs clients une expérience de banque privée sans frais supplémentaires.

Paul Knodel, CEO Raisin U.S. © Raisin / Lukas Schramm
Paul Knodel, CEO Raisin U.S. © Raisin / Lukas Schramm
"Compte tenu de la perspective d'un fort ralentissement économique, les institutions financières veulent profiter de la forte augmentation des dépôts, mais beaucoup n'ont pas les outils technologiques pour optimiser ou répondre aux besoins actuels des clients", a déclaré Paul Knodel, PDG de Raisin aux États-Unis. “Les banques et les coopératives de crédit sont bien placées pour jouer un rôle primordial dans le redémarrage de l'économie américaine, et elles veulent être prêtes à offrir des solutions. Des produits qui permettent aux clients de stabiliser leurs actifs - puis de croître en cas de reprise économique. Idéalement à un prix abordable, pour la banque et ses clients. Notre logiciel répond parfaitement à ces problématiques.”

La pandémie COVID-19 favorise le marché des dépôts

La volatilité du marché causée par la pandémie a entraîné un intérêt croissant pour les dépôts. Depuis le début de l'année, le volume des dépôts à terme auprès des banques commerciales a augmenté de plus de 10%, avec une forte accélération à partir de la mi-mars en passant de 13.500 milliards de dollars à près de 15.000 milliards de dollars en moins de six semaines, selon les données économiques de la Réserve Fédérale. Les institutions financières - en particulier les banques régionales et les coopératives de crédit - auront un rôle primordial dans la relance de l'économie américaine après la crise.

Le rôle des dépôts comme instrument de refinancement dans la reprise économique américaine

Les dépôts sont redevenus un instrument financier attractif pour les banques parmis leurs outils de refinancement, d'autant plus que les émissions d’obligations sont devenues plus coûteuses au cours des deux derniers mois. Cependant le coût opérationnel d’un dépôt peut être une barrière à l'entrée ou bien un désavantage compétitif pour les institutions de crédit de petite ou moyenne taille face aux géants du secteur financier qui peuvent subventionner certaines activités lors de campagnes commerciales agressives. Le logiciel de Raisin rééquilibre la concurrence en offrant à toutes les banques un outil qui permet une collecte de dépôt à bas coûts tout en offrant un service sur mesure à l'épargnant-client.

À propos de Raisin
Un précurseur de l’open banking et leader pan-européen de l’épargne et de l’investissement à travers une plateforme unique, la fintech berlinoise fut créé en 2012 par Dr. Tamaz Georgadze (CEO), Dr. Frank Freund (CFO) et Michael Stephan (COO). Les plateformes de Raisin — sous la marque WeltSparen dans les pays germanophones — font tomber les barrières pour faciliter l’épargne des consommateurs européens et des PME: la marketplace Raisin offre des comptes de dépôts garantis attractifs et faciles d’accès sans coûts de souscription à travers l’Europe, ainsi que des produits d’investissement en ETF et des plans d’épargne retraite à bas coûts en Allemagne. Grâce à une seule ouverture de compte en ligne, les clients de Raisin ont accès à une gamme diversifiée de produits d’épargne et peuvent ensuite gérer simplement leur patrimoine en ligne. Depuis 2013, Raisin a intermédié 23 milliards d’euros auprès de plus de 260,000 clients et 91 banques partenaires à travers 30+ pays européens. Raisin a été nominé parmi les top 5 fintechs des Fintech 50 et est soutenu financièrement par d’investisseurs institutionnels américains et européens tels que btov Ventures, Goldman Sachs, PayPal Ventures, Thrive Capital, Index Ventures, Orange Digital Ventures et Ribbit Capital. Raisin UK basé à Manchester, banking-as-a-service Raisin Bank à Francfort, fairr.de, et Raisin Technology Technologies appartiennent tous au groupe Raisin.


Mardi 19 Mai 2020
Lu 313 fois

Nouveau commentaire :