Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

728x90 FR


Néo-Banques : évolutions et perspectives en France et à l'étranger

Saison 7 de l’étude Syrtals Cards sur les Néo-Banques


Néo-Banques : évolutions et perspectives en France et à l'étranger
Syrtals, cabinet spécialisé dans la monétique, les paiements et le cash management publie la 7e saison de son étude consacrée aux activités protéiformes des néo-banques. Cette édition fait le point sur les tendances de marché et les perspectives à venir aux 4 coins de la planète. L’acuité des enjeux se renforce, notamment au titre de la nécessaire quête de rentabilité et de différenciation, la menace des Big Techs ou la montée en puissance de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle (IA).

L’étude souligne combien le marché est devenu hyperconcurrentiel et tendu, à l’aune d’une conjoncture troublée depuis 18 mois. Dans un contexte devenu plus complexe et imprévisible, elle met en évidence les opportunités et les principaux défis pour l’ensemble des belligérants, anciens et plus jeunes, et propose un tour d’horizon de la plupart des régions/pays où s’agitent plus de 400 protagonistes de toutes sortes, start-ups, scale-ups, GAMA ou géants du web, filiales de banques, d’opérateurs télécom, de distributeurs, …

Quand les établissements installés de longue date entendent défendre leurs bastions, optimiser leurs offres digitales, multiplier les partenariats, voire racheter des fintechs, les nouveaux entrants ont commencé par cibler des clients et segments moins bien adressés avec des offres souvent plus compétitives avant d’élargir leur portefeuille de produits en solo ou au travers de partenariats.

En France où l’on compte plus de 20 néo-banques en lice sur différents segments (BtoC, BtoB, ados, finance verte…), les banques en ligne historiques font mieux que résister à l’instar de BoursoBank qui devance toujours ses consœurs hexagonales grâce à un rythme de recrutement soutenu. Elle entend passer de 5,4 millions de clients aujourd’hui à 8 millions en 2026. Hello Bank devrait, à l’image de BoursoBank avec ING hier, passer plus rapidement le prochain palier grâce à l’accord avec Orange Bank. Enfin, BforBank se donne un coup de « jeune » avec une offre et une plateforme qui ont été renouvelées, accompagnées par des objectifs ambitieux de croissance en France et en Europe.

En synthèse, il ressort de l’édition 2023 quelques enseignements clés :

  • Le champ concurrentiel reste bigarré : quand certains nouveaux entrants peuvent manquer de fondamentaux suffisants pour développer leur activité, d’autres font désormais partie du paysage bancaire avec une marque forte, un vaste socle de clients et un business model solide. Le meilleur exemple est celui de la brésilienne Nubank qui a conquis plus de 80 millions de clients en l’espace de 10 ans avec un CA annuel supérieur à 6,5 milliards us$ et des bénéfices à la clé.

  • Quid de la rentabilité : pour la plupart des belligérants, la profitabilité reste le talon d’Achille malgré l'acquisition rapide de clients. Ce qui induit un rythme de sorties de route plus élevé et un nombre de naissances moindre dès lors que les investisseurs deviennent plus frileux que par le passé et que les meilleures places sont déjà occupées.

  • Le recours aux technologies avancées, facteur de gain de productivité et de différenciation, dont l’incontournable montée en puissance de l’IA va transformer le marché de la banque digitale. L’IA ne manquera pas d’être utilisée dans une variété de domaines : lutte contre la fraude, credit scoring, maîtrise des risques, service client, recommandations personnalisées, data et analytics, simulation de comportements, aide à la décision, génération de contenus, analyse et résumé de documents…

  • La menace récurrente des big techs et géants du web ne fait que corser l’équation : depuis des années, ils marchent sur les plates-bandes des acteurs historiques avec des offres plus ou moins étendues selon les régions. Ils ont des clients par dizaines ou centaines de millions, de fortes capacités d’innovation, des quantités gigantesques de données et des moyens financiers hors norme. Un ultime larron veut s’inviter dans cette arène, et non des moindres, à savoir Elon Musk, le super héros ou X Man des temps modernes et il ne s’en cache pas. Il faut dire que de la bagnole à la banque, il n’y a qu’un tweet !

Pour Angelo CACI, directeur général de Syrtals Cards : « Face aux bouleversements ininterrompus qui pimentent le marché des néo-banques, il importe in fine que les consommateurs en soient toujours les principaux bénéficiaires et que les régulateurs veillent au grain afin de favoriser un développement harmonieux. »

Pour télécharger l'étude « Vous avez dit Néo-banques ? Évolutions et Perspectives en France et à l’Étranger - Saison 7 », accédez au site www.syrtals-cards.com

À propos de SYRTALS
Fondé en 1997 et fort de plus de 140 consultants, le cabinet SYRTALS forge son expertise et son développement dans 4 domaines clés : Monétique, Paiements, Crédit et Digital. Nous accompagnons les stratégies et projets de transformation d’entreprises de divers secteurs d’activité (banque, retail, e-commerce, télécom, assurance, PSP, fintech...) en leur proposant un pool de compétences unique et un large éventail de prestations : Études et Benchmarks, Gestion de Projets et AMOA, Pilotage et Organisation, Conduite du changement, Assistance Marketing, Expertise réglementaire et conformité…


Mardi 19 Décembre 2023



Nouveau commentaire :