Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Investir est ? la port?e de tous


BNP Paribas Securities Services renforce sa plateforme blockchain pour les titres d’entreprises non cotées


BNP Paribas Securities Services renforce sa plateforme blockchain dédiée aux titres non cotés pour faciliter l’émission par les PME à capitaux privés de minibons via des plateformes de financement participatif (crowdfunding). Dans le cadre de cette initiative, la banque travaille en partenariat avec Lendosphere, Enerfip et Lumo, spécialistes du crowdfunding dans le secteur des énergies renouvelables.

Cette initiative fait suite à la décision de l’État français d’autoriser les entreprises non cotées à émettre des minibons via des plateformes de crowdfunding. Le gouvernement encourage également les acteurs du crowdfunding à envisager la technologie des registres distribués plutôt que les registres individuels existants pour assurer l'authentification des transactions.

Dans le cadre de ce partenariat, BNP Paribas Securities Services travaille à la mise en place d’un registre distribué qui enregistrera tous les minibons émis via la plateforme et consignera toutes les transactions associées et les changements de propriété. Les émetteurs et les investisseurs bénéficieront ainsi d’un processus standardisé qui veillera à ce que les transactions financières soient réalisées de manière rapide, efficace et sécurisée.

Ce partenariat fait suite à l’annonce par BNP Paribas Securities Services en avril dernier d’un projet de plateforme censé permettre aux entreprises non cotées d’émettre des actions sur le marché primaire et, au final, de donner aux investisseurs un accès au marché secondaire via la technologie blockchain.

Marc Younes, responsable business management au sein du Innovation & Digital Lab de BNP Paribas Securities Services, a déclaré : « Nous sommes ravis de travailler sur cette initiative, qui répond à l’opportunité ouverte par le gouvernement français d’utiliser les registres distribués pour accompagner l’émission de minibons via des plateformes de financement participatif. « La technologie blockchain est particulièrement adaptée aux besoins de levées de fonds des entreprises non cotées car les volumes des transactions sont généralement plus faibles que pour les sociétés cotées. Cette technologie pourrait en outre permettre une standardisation des processus dans la gestion du cycle de vie des minibons

Amaury Blais, président de Lendosphere, a déclaré : « De par notre présence dans le top 3 des spécialistes du crowdlending en France, nous avons à cœur de découvrir comment les nouvelles technologies peuvent contribuer à la croissance de notre secteur. Nous sommes ravis d’être associés à ce projet innovant de BNP Paribas Securities Services et de participer à l’établissement de processus efficaces et standardisés, qui accompagneront les entreprises à capitaux privés dans leurs levées de fonds. »

Alex Raguet, président de Lumo, a déclaré : « En rapprochant les investisseurs et les entreprises en quête de fonds, le crowdfunding a donné naissance à un type de financement digital et innovant. Chercher à découvrir comment le blockchain peut améliorer les services que nous offrons à nos clients est pour nous une manière de continuer à innover. »

Léo Lemordant, président d’Enerfip, a déclaré : « Chez Enerfip, nous sommes convaincus des opportunités qu’offre la technologie blockchain à notre activité. Un projet d’une telle ampleur impose d’instaurer des partenariats et nous sommes ravis de travailler avec un acteur aussi reconnu que BNP Paribas Securities Services. »

La banque souhaite que la nouvelle plateforme soit prête d’ici la fin de l’année et qu’elle soit lancée une fois que la loi française sur les minibons sera entrée en vigueur.

Source : BNP Paribas


Mardi 20 Septembre 2016



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Juillet 2024 - 16:31 Tout savoir sur l'architecture de la blockchain

Jeudi 20 Juin 2024 - 13:35 Bitcoin est-il un actif refuge?


Nouveau commentaire :