Cartographie 2021 des fintech françaises

NewAlpha Asset Management publie la quatrième édition de sa cartographie annuelle des FinTech entrepreneuriales françaises


Paris, le 15 janvier 2021 - Depuis le lancement en 2015 du premier fonds de Venture Capital français dédié aux FinTech européennes, l’équipe d’investisseurs experts Fin & Tech de NewAlpha est en relation directe quotidienne avec les entrepreneurs et les acteurs institutionnels de l’industrie financière. Avec plusieurs centaines d’entreprises analysées, cette cartographie mise à jour à fin décembre 2020 offre une image représentative du secteur FinTech français.

Les 387 sociétés qui constituent cette cartographie sont des FinTech françaises, entrepreneuriales, établies et substantiellement actives à fin 2020. Ces FinTech transforment les métiers de la Banque, de l’Assurance et de l’Asset Management en proposant de nouveaux produits financiers ou des solutions digitales qui permettent aux acteurs de l’industrie financière d’optimiser leurs processus métiers.

Elles sont regroupées par secteur d’activité et par ancienneté afin de mesurer leur dynamique entrepreneuriale au cours des dernières années. Une analyse des levées de fonds par secteur participe également à l’anticipation des évolutions de l’industrie financière.

« La transformation digitale de l’ensemble des acteurs économiques a atteint un rythme sans précédent au cours de cette année 2020 si particulière. Dans ce contexte, le rôle pivot de l’industrie financière s’est avéré fondamental et les startups ont su résister grâce à leurs atouts structurels. Les startups FinTech françaises ont ainsi vu leur positionnement stratégique, leur dynamisme et leur attractivité internationale significativement renforcés en 2020. De nombreux développements laissent entrevoir les premières licornes françaises qui rejoindront les 24 licornes FinTech européennes déjà identifiées et dont le nombre a sextuplé depuis 2016. La scène Fin&Tech française offre plus que jamais de belles perspectives. », indique Lior Derhy, Managing Partner chez NewAlpha AM.

Cette étude est téléchargeable sur www.mapping-fintech.com

PRINCIPALES OBSERVATIONS

Le secteur FinTech français montre une résilience et un dynamisme impressionnant en 2020 malgré la crise sanitaire
  • 387 FinTech françaises, entrepreneuriales, et actives à fin décembre 2020.
  • 92 FinTech ont fait leur entrée dans cette nouvelle édition 2021.
  • Si les PayTech (17% des FinTech identifiées) restent cette année encore le plus grand vivier entrepreneurial, elles sont désormais talonnées de près par les InsurTech (16% des FinTech identifiées).
  • Les initiatives entrepreneuriales dans le domaine de la gestion d’actifs et du cash management ont été particulièrement nombreuses en 2020 en comparaison des années précédentes.

La FinTech française attire plus que jamais les investisseurs français et internationaux
  • La FinTech a de nouveau battu ses précédents records en 2020 avec 665m€ de fonds levés contre 630m€ l’année précédente. Elle représente 14% des fonds levés par les startups françaises en 2020 et a levé plus de 2,3mds€ depuis 2015.
  • Le marché de la FinTech française s’est montré beaucoup plus résilient que ses voisins anglais et allemand sur l’année 2020. C’est le seul pays, parmi ces trois grands marchés européens, qui a connu une croissance malgré la crise du covid-19. Les marchés britannique et allemand ont enregistré une baisse du montant des capitaux levés par leurs FinTech respectivement de l’ordre de 10% et de 53%.
  • Dans le même temps, le ticket moyen des FinTech françaises a significativement augmenté, passant de 7,7m€ en 2019 à 12,1m€ en 2020. Cette augmentation est d’autant plus remarquable que les tickets moyens sur les marchés allemand et britannique baissent considérablement sur la période. Si le nombre d’opérations de financement en France est effectivement en recul en 2020 (55 vs 82 en 2019), la taille et le nombre d’opérations sur des fleurons français sont quant à eux en forte augmentation. En effet, les FinTech françaises ayant démontré la profondeur de leurs déploiements et l’enjeu stratégique de leurs positionnements sont parvenues à attirer les investisseurs malgré le contexte économique et sanitaire.
  • L’année 2020 confirme l’intérêt des investisseurs internationaux sur la scène FinTech française.
  • Les institutionnels français de l’industrie financière ont été nettement moins actifs en 2020 que par le passé.

Ces indications sont développées dans l’étude téléchargeable sur www.mapping-fintech.com

À PROPOS DE NEWALPHA ASSET MANAGEMENT
Fondée en 2004 et basée à Paris, NewAlpha Asset Management est une société de gestion d'actifs spécialisée dans le sourcing, la sélection et la gestion d'investissements alternatifs. Elle gère 2,2 milliards d’euros à travers des fonds de performance absolue, de Private Equity et de Venture Capital. Sa clientèle est constituée de plus de 40 institutionnels de l’industrie financière français et internationaux : fonds de pension publics et privés, compagnies d'assurance, gérants d’actifs et banques. Son ADN entrepreneurial se retrouve dans son actionnariat qui associe ses collaborateurs et des institutions financières majeures (Groupe La Française - filiale du Crédit Mutuel Nord Europe, MACIF et Natixis).

NewAlpha Asset Management a lancé en novembre 2015 le premier fonds français de Venture Capital entièrement dédié aux startups FinTech. La stratégie d’investissement mise en œuvre se concentre sur les FinTech européennes early stage en phase d’accélération. L’équipe de gestion qui œuvre exclusivement sur ce secteur depuis plus de 5 ans prend des participations minoritaires dans des startupsFinTech innovantes du fait de leur technologie ou de leur modèle économique. Elle intervient généralement lors de la première ou de la deuxième levée de fonds institutionnelle (série A et série B).

NewAlpha Asset Management a pris part à plus de 15 investissements FinTech, dont 3 hors de France, parmi lesquels Lydia, Digital Insure, Mobeewave et Wikifolio. Un grand nombre d’entre eux ont été réalisés avec des fonds de Venture Capital de premier plan (dont Accel, SpeedInvest, Keen Ventures, Alma Mundi Ventures, Cathay) et des institutionnels significatifs de l’industrie (dont Tencent, Samsung, Crédit Agricole, CNP Assurances, Swiss Re, BPI France, Aviva, PostFinance, Mastercard).

Lire aussi : Cartographie 2020 des fintech françaises

Lire aussi : Cartographie 2019 des fintech françaises
.

Vendredi 15 Janvier 2021
Lu 1142 fois

Nouveau commentaire :