Cloud : Les banques sur un petit nuage !


Le 11 février 2021 - ING s’est associée à d’autres banques afin de renforcer l’écosystème de cloud public du secteur financier européen en établissant la « European Cloud User Coalition ». L’objectif est de développer des normes de sécurité et de bonnes pratiques communes pour l’utilisation de la technologie de cloud au sein de l’Union européenne.

ING a été l’une des premières banques à adopter la technologie du cloud, qu’elle considère comme un élément important de sa transformation numérique.

Bien que les clouds privés soient largement utilisés dans tout le secteur bancaire, les solutions de cloud public qui assurent une connexion avec les partenaires et d’autres plateformes deviennent de plus en plus importantes en raison de leur flexibilité, de leur adaptabilité ainsi que de leurs normes de sécurité et de résilience de haute qualité.

« Grâce à cette coalition, ING est en mesure d’adopter une configuration de cloud hybride pour l’analyse et l’IA, qui la met sur un pied d’égalité avec les fintechs et les géants technologiques. Elle nous permet d’améliorer nos capacités numériques et d’offrir à nos clients des expériences de meilleure qualité, plus rapides et plus personnalisées. » déclare Kerem Tomak, chief analytics officer et initiative lead chez ING.

Les applications de cloud sécurisé, une priorité pour l’ECUC


Malgré tous ses avantages, la technologie de cloud comporte également des risques, et les questions de sécurité et de réglementation demeurent un obstacle à l’adoption de la technologie par les banques.

« Les principaux éléments garants du bon fonctionnement de la technologie de cloud pour les banques sont la sécurité, la confidentialité des données (RGPD) et les lignes directrices de l’UE émanant d’organes réglementaires comme l’Autorité bancaire européenne et la Fédération bancaire européenne. La souveraineté des données et les exigences de cybersécurité sont des aspects importants qui doivent être traités. » explique Kerem Tomak.

L’objectif de la European Cloud User Coalition est de convenir de normes de sécurité et de bonnes pratiques pour l’utilisation de la technologie de cloud et d’assurer la conformité à long terme des écosystèmes de cloud public. Dans un premier temps, le consortium publiera un document sur les exigences des services de cloud en 2021, en tenant compte des aspects de la réglementation européenne et des dispositions en matière de localisation des données (notamment les exigences du règlement général sur la protection des données).

ING Private Cloud


L’un des éléments importants de l’adoption de la technologie de cloud d’ING est son ING Private Cloud (IPC), une plateforme numérique utilisée pour stocker et traiter des données et des services informatiques tels que des applications pour téléphones mobiles. Il s’agit de l’une des mesures qu’ING prend pour donner à ses clients une expérience cohérente de manière sécurisée et fiable. IPC standardise l’infrastructure informatique de la banque, simplifie et rationalise les processus existants et apporte une infrastructure automatisée et accessible en libre-service aux équipes de développement et des opérations. ING gère actuellement 25% de son infrastructure globale sur IPC.


Mardi 16 Février 2021
Lu 197 fois

Nouveau commentaire :