Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Assurance vie


Finovox accompagne les banques et les assurances dans la lutte contre la fraude documentaire


Finovox accompagne les banques et les assurances dans la lutte contre la fraude documentaire
L’essor de la digitalisation, la dématérialisation et la simplification des démarches dans les secteurs bancaire et assurantiel ont amplifié les risques de fraude documentaire. Un phénomène que Finovox souhaite endiguer : depuis 2022, la start-up accompagne les banques et les assurances et les aide à se prémunir contre cette fraude grâce à son logiciel de détection de falsifications documentaires.

La fraude documentaire, une menace en pleine expansion


En 2019, plus de 70% des entreprises ont été victimes d’au moins une tentative de fraude documentaire¹. Parmi les causes, l’essor de l’accès aux logiciels de retouche et aux générateurs de documents a rendu la falsification de plus en plus facile et accessible à tous. 20% des Français déclarent d’ailleurs avoir déjà fraudé leur assurance en 2022, contre 11% l’année précédente².

Dans les secteurs de la banque, de l’assurance et de l’affacturage, la fraude documentaire représente un véritable enjeu économique et sécuritaire : de l’ouverture d’un contrat au blanchiment d’argent, en passant par la gestion et l’indemnisation des sinistres ou la souscription à un crédit. En 2020, le montant de la fraude bancaire en France a atteint environ 525 millions d’euros³ quand 360 millions d’euros de fraude à l’assurance (IARD) ont été identifiés⁴. Combinés à la perte réputationnelle, ces risques financiers font peser un risque réel sur leurs activités. Le défi est donc considérable pour les organisations, qui doivent désormais trouver des solutions pour lutter efficacement contre cette menace

Finovox, une solution innovante qui entend diviser par 6 la fraude documentaire


Pour accompagner les banques et les assurances dans la lutte contre la fraude documentaire, Finovox met à leur disposition un outil combinant différents algorithmes à du machine learning, permettant d’analyser instantanément 100% des documents numériques (factures, pièces d’identité, justificatifs, Kbis…), quel que soit leur format ou leur langue. En cas de fraude avérée, le logiciel fournit des informations additionnelles comme l’identification de l’élément falsifié, la date de modification, la méthode utilisée ou même la reconstruction de l’information originale.

Ces éléments permettent à Finovox de fournir un rapport de preuves aux organismes, et ainsi de les accompagner tout au long du processus d’identification et de justification de la fraude documentaire. Et pour garantir la sécurité des données, les documents ne sont pas sauvegardés.

C’est après trois années de recherche et développement que la start up a mis au point sa solution, proposée sous la forme d’une API et d’un logiciel SaaS. Finovox compte déjà 10 entreprises dans son portefeuille clients, dont Luko, iCover et Bouygues Telecom, et entend devenir la référence mondiale de l’anti-fraude. En octobre dernier, la start-up a finalisé un premier tour de financement de 1,9 millions d’euros auprès de Shapr Ventures, SuperCapital et d’une dizaine de business angels.

« Les fraudes documentaires peuvent causer des dommages importants aux institutions financières et à leurs clients et la technologie de détection de faux documents est un moyen essentiel pour les prévenir. Alors que les banques et les assurances se basent sur des documents pour vérifier l'identité de leurs clients et justifier des demandes, l’utilisation de faux a presque doublé en 2021, causant d’importantes pertes financières et organisationnelles. La technologie évolue rapidement et la solution Finovox aussi, permettant une détection encore plus précise et rapide des faux documents. » explique Marc de Beaucorps, CEO et co-fondateur de Finovox.

« Finovox est la solution que Luko attendait pour lutter efficacement contre la fraude documentaire. Son équipe et son outil sont les grandes qualités de Finovox. » ajoute Marie-Colombe Pineau, Responsable de la fraude et de la réclamation chez Luko.

¹Baromètre Euler Hermes-DFCG 2020
²Étude YouGov pour LeLynx.fr réalisée en mai 2022
³Les fraudes bancaires en France - Faits et chiffres - Statista 2021
⁴selon l’ALFA



À propos de Finovox
Fondée en 2019 par Marc de Beaucorps, Théophile du Portal et Pierre-Alexis Gouzien, trois experts en développement anti-fraude, la start-up Finovox a développé une solution logicielle simple et sécurisée, capable de détecter les fauxdocuments. Avec sa technologie, Finovox permet de diviser par 6 la fraude documentaire. La start-up compte parmi ses clients des grands groupes tels que Bouygues Telecom, mais aussi des ETI comme iCover, des néo-assurances comme Luko et Parachut ou encore des petites entreprises et start-up comme Codetek, Alvysion ou Goodliz.

Lire aussi : La start-up Finovox lève 1,9 M€ pour devenir le leader français de la détection de fraude documentaire


Vendredi 27 Janvier 2023



Nouveau commentaire :