Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

728x90 FR


Maîtrisez-vous le vocabulaire de l’open finance et de l’open assurance ?

Les 7 mots clé à intégrer dans votre vocabulaire pour (presque) tout comprendre


Par Mohsen Dajani, Directeur commercial d’Insurely France
Par Mohsen Dajani, Directeur commercial d’Insurely France
Au-delà des buzzwords, les multiples transformations du secteur financier et bancaire apportent leurs lots de termes techniques. Open Banking, Open Finance, Open Assurance, DSP2… tout un glossaire qui peut constituer aux yeux de certains un paradigme relativement nouveau avec ses acronymes et son vocabulaire propre et bien précis.

Il faut rappeler qu’au cœur de ces nouvelles transformations qui ont pour concept commun le partage sécurisé des données, il y a les organisations financières mais aussi et surtout les utilisateurs/consommateurs confrontés parfois à des difficultés liées à leurs contrats bancaires ou d’assurance. L’objet de ce lexique est d’expliquer simplement les expressions les plus fréquemment rencontrées. Voici les 7 mots-clés les à faire entrer dans son vocabulaire pour mieux comprendre ce secteur qui ne cesse de se transformer.

1. DSP2

Il s’agît de la Deuxième Directive sur les Services de Paiements. Entrée en vigueur en janvier 2018, elle a donné un cadre réglementaire à l’Open Banking, garantissant la sécurité et la protection des données des clients. Elle encadre ainsi les services de paiements et vise à favoriser l’innovation et renforcer la concurrence, tout en protégeant le consommateur. La DSP2 demande aux établissements bancaires européens de donner accès à l’information bancaire des clients (s’ils le demandent), via des API DSP2, à des services tiers.

La DSP 2, une révolution qui profite à tous. Les utilisateurs y trouvent une garantie supplémentaire de sécurité. Les banques et les PSP (prestataire de service de paiement) gagnent la confiance des clients.

Une troisième version de la directive se profile à l’horizon. Loin d’être une simple mise à jour, la DSP3 prévoit de belles innovations pour les entreprises actrices de la chaîne de valeur des paiements, notamment avec l’exploitation des données et devrait remédier aux lacunes des directives précédentes tout en garantissant la sécurité des transactions réalisées et la protection des consommateurs.

2. Open Banking

La directive DSP2 (Directive sur les Services de Paiement dans le Marché Intérieur) et l’open data ont transformé l’ensemble du secteur financier et ont ouvert la voie à l’open banking. L’open banking est un domaine né d’un constat : l’utilisateur doit pouvoir bénéficier comme il l’entend de ses données bancaires et financières. Il s’agit d’une ouverture sécurisée de l’information financière, en temps réel et avec le consentement de l’utilisateur, à des tiers de confiance.

Désormais, la liberté des clients à disposer de leurs données bancaires amène les banques à les mettre à disposition d’établissements financiers tiers avec pour objectif majeur de stimuler la concurrence et l’innovation dans le secteur (accès à une gamme plus large de produits et services financiers au-delà de ceux qu’une banque unique peut généralement proposer). Ce qui s’est passé avec l’open banking se constate aujourd’hui avec l’open assurance.

3. Open finance

L’open finance est un concept plus étendu de l’open banking. Basée sur les principes de l’open banking, l’open finance étend le concept de partage et de collaboration au-delà des seuls services bancaires et englobe une gamme plus large de produits et de secteurs financiers, notamment les assurances et les retraites, dans le but de créer un écosystème interconnecté qui responsabilise les consommateurs et encourage la concurrence et l’innovation.

Si l’open banking se concentre sur l’accès aux informations bancaires des clients, l’open finance voit plus grand et permet d’offrir aux consommateurs des services à forte valeur ajoutée et compétitifs. Ils peuvent ainsi bénéficier de tarifs plus avantageux, d’une plus grande transparence et d’une meilleure expérience utilisateur.

4. Open assurance

L’open assurance permet l'ouverture et le partage des ressources des assureurs à des services tiers (assurantiels ou non) dans le but de simplifier l’échange et la collaboration entre les acteurs. Elle permet de comprendre les besoins de toutes les parties concernées et profite à la fois aux assureurs et aux consommateurs. Les assurés peuvent partager en toute transparence les informations relatives à leur assurance actuelle, comparer avec un autre contrat et souscrire à un nouveau plus avantageux.

L’open assurance apportera des avantages similaires à ceux que les banques ont tirés de l’open banking : des produits et des offres aux consommateurs plus rationalisés, des solutions sur mesure pour chaque client, une amélioration des relations client et de l’innovation.

5. FIDA

FIDA (Financial Data Access) est une initiative phare de la stratégie de finance numérique de l'UE. Ce projet décrit les principes et les directives qui permettent aux institutions financières de partager en toute sécurité les données de leurs clients avec des fournisseurs tiers autorisés. A quelques exceptions près liées aux produits de santé, tous les produits financiers seront concernés. Il s’agit d’une étape importante dans l’établissement d’un cadre réglementaire pour les pratiques d’open finance car il vise à promouvoir la transparence, la concurrence et l’innovation au sein du secteur financier.

FIDA ouvre aussi des perspectives intéressantes pour les consommateurs, puisqu’ils pourront disposer d’un meilleur contrôle et gestion de leur situation financière, et changer facilement de fournisseur en allant vers la meilleure offre. De l’autre côté, grâce à l’accès aux données, les banques et assureurs vont pouvoir fournir des services encore plus personnalisés en garantissant une expérience client optimale, un moyen de développer leurs ventes et de renforcer la confiance avec leurs clients.

6. API

Bien connues des développeurs, les API (Applications Programming Interface) sont des interfaces de programmation qui favorisent les échanges d'informations entre différentes applications et facilitent l’intégration de divers services financiers, produits et sources de données. Les API, utilisées par exemple dans le domaine de l’open banking, permettent aux banques d’ouvrir leurs sources de données et de collecter des données auprès de leurs consommateurs, de leurs concurrents et de tiers.

Aujourd’hui, l’utilisateur final est devenu très exigeant. Cette accessibilité favorise la concurrence, l’innovation et la création de nouveaux services. Les API permettent de garantir un produit fini à la fois performant et fiable et sont nécessaires pour parfaire l’expérience utilisateur.

7. FISP

Les prestataires de services d'information financière (FISP) sont une nouvelle catégorie de prestataires de services (réglementés par FiDA) qui bénéficieraient d’un accès aux données relatives aux produits et services financiers, par le biais d'une interface technique requise.

L’un des grands changements importants proposé par la FIDA réside dans la volonté d’encourager l’innovation en donnant à ces FISP le droit d’accéder à un large éventail de données financières (hypothèques, prêts, données sur les retraites…). En réglementant les FISP, la proposition FIDA développe à la fois la transparence et la crédibilité du secteur.





À propos d'Insurely
Insurely, dont le siège est à Stockholm, a été fondée en 2018 avec pour mission de transformer l'industrie de l'assurance en s'engageant à créer un marché plus ouvert et transparent via des API innovantes et des solutions facile d’utilisation pour l’open finance, et orienté sur les marchés de l'assurance et des retraites. En 2022, Insurely a levé environ 20 millions d'euros lors d'une levée de fonds de série A dirigée par Insight Partners avec la participation d'Ampli Ventures, de SEB et d'Opera Tech Ventures. Les investisseurs précédents, Luminar Ventures, Philian et Neptunia Invest, ont continué d'investir dans la levée de fonds de série A.

Lire aussi : Insurely nomme Mohsen Dajani Directeur Commercial France


Mercredi 3 Juillet 2024



Nouveau commentaire :