Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Assurance vie


Votre portefeuille est-il prêt pour la plage ?


Votre portefeuille est-il prêt pour la plage ?
Une étude montre que le NASDAQ est le marché boursier le plus performant pendant l'été, tandis que la technologie et la santé sont les secteurs les plus solides

  • Les données des 45 dernières années indiquent que le Nasdaq est au plus haut pendant les mois d'été qui sont généralement plus calmes, tandis que le MIB italien est au plus bas.

  • Les secteurs défensifs tels que la santé et les biens de consommation de première nécessité sont ceux qui résistent le mieux à cette période.

  • Les produits cycliques enregistrent généralement de faibles résultats, le secteur de l'énergie étant le moins performant de l'été.

970x250


Il est bien connu que les marchés boursiers ont de moins bonnes performances pendant l'été et que les investisseurs sont souvent invités à "vendre en mai et partir", cependant, une nouvelle étude menée par eToro suggère qu'il existe encore des opportunités si l’on sait où chercher.

eToro, la plateforme de trading et d'investissement, a analysé les performances passées des marchés afin d'identifier les places financières et les secteurs qui ont historiquement mieux résisté pendant la saison estivale (de juin à août).

Sur la base des données des 45 dernières années, l’indice mondial le plus performant est le NASDAQ (tableau 1), avec une performance mensuelle moyenne de 0,77 % pendant l'été. L'indice HANG SENG de Hong Kong affiche également de bonnes performances, avec une hausse de 0,5 % par mois, de juin à août. À l'autre extrémité du spectre, le MIB italien enregistre, quant à lui, une performance moyenne de -0,75 % par mois pendant l'été, tandis que le CAC 40 français affiche généralement -0,15 % par mois pendant l'été.

Les données montrent également quels marchés boursiers enregistrent généralement la plus faible baisse de performance pendant l'été par rapport au reste de l'année. L’indice qui s'en sort le mieux selon cette mesure, est le seul à ne pas profiter de son été : l'ASX australien. L'ASX est seulement 0,12% moins performant par mois, de juin à août, par rapport au reste de l'année, contre -0,93% pour le MIB italien.

Antoine Fraysse-Soulier, analyste de marchés chez eToro, a commenté ces données : "Les mois d'été sont généralement parmi les plus faibles de l'année, en termes de performances et de volumes, pour les places financières mondiales. La France et l'Italie en sont les principaux bénéficiaires, la composition de leurs indices étant peu fournie en valeurs technologiques ou valeurs défensives. Toutefois, l'histoire montre que certains marchés et secteurs s'en sortent mieux que d'autres, notamment les États-Unis, le Canada et Hong Kong, se maintiennent mieux que les autres marchés mondiaux. Il est également intéressant de noter que même pendant la prétendue “faiblesse de l’été”, presque tous les principaux indices boursiers continuent de croître en valeur".

"La saisonnalité estivale est motivée par deux facteurs clés. Il y a d'abord l'absence du catalyseur positif du premier trimestre, à savoir les solides prévisions annuelles des entreprises. Les premiers mois de l'année ont également tendance à bénéficier des réallocations des portefeuilles par les investisseurs en vue de l’année à venir, soit au quatrième soit au premier trimestre, ce qui entraîne une baisse de l'activité à l'approche de l'été."

eToro a également analysé les performances sectorielles passées, en examinant les données du S&P 500 (tableau 2) depuis 1989. Les chiffres montrent que les secteurs défensifs ont tendance à mieux résister de juin à août, avec une moyenne mensuelle de 0,73% pour les actions de santé dans le S&P 500. Les produits de première nécessité - un autre secteur typiquement défensif - ont également bien performé au cours des étés précédents, avec une hausse mensuelle de 0,52% dans le S&P 500. Le secteur technologique a également été relativement plus performant au cours des étés précédents, avec une hausse mensuelle de 0,92 % pour le S&P 500.

Entre-temps, les secteurs cycliques ont eu tendance à enregistrer des performances particulièrement mauvaises, par exemple l'énergie (-0,24 % par mois dans le S&P 500).

Antoine Fraysse-Soulier ajoute : "Les marchés estivaux plus faibles et les volumes de négociation plus bas poussent généralement les investisseurs à rechercher des valeurs refuges que sont la santé, les biens de consommation de première nécessité et la technologie, plutôt que les secteurs plus risqués comme les cycliques ou les matières premières. Cette situation pourrait se reproduire cet été, avec des taux d'intérêt élevés et des risques de ralentissement économique”.

"Il convient également de se rappeler que chaque année est différente. En juillet de l'année dernière, le S&P 500 a enregistré le meilleur mois de l'année, avec un gain de 9,2 %, alors que le mois de juin avait été marqué par une chute brutale de 8,8 %. Cela nous rappelle que l'histoire rime souvent mais se répète rarement".

Votre portefeuille est-il prêt pour la plage ?

Votre portefeuille est-il prêt pour la plage ?
970x250


Afin de générer des performances estivales moyennes pour les 12 principaux indices boursiers mondiaux choisis, tels que le FTSE 100 et le Nasdaq Composite, nous avons analysé les performances mensuelles historiques du marché en remontant aussi loin que les données étaient disponibles. Les données proviennent de Refinitiv et remontent en moyenne à 45 ans pour chaque indice. Pour générer des chiffres de performance estivale moyenne pour les secteurs, nous avons analysé des données remontant aussi loin que possible, du S&P 500 à 1989 et du FTSE 350 à 2004. Les données proviennent de Refinitiv.

A propos d’eToro
eToro est un réseau d'investissement social qui permet aux gens d'accroître leurs connaissances et leur richesse en faisant partie d'une communauté mondiale d'investisseurs. eToro a été fondé en 2007 avec la vision d'ouvrir les marchés mondiaux afin que chacun puisse négocier et investir de manière simple et transparente. Aujourd'hui, eToro est une communauté mondiale de plus de 30 millions d'utilisateurs enregistrés qui partagent leurs stratégies d'investissement ; et chacun peut suivre les approches de ceux qui ont le mieux réussi. Grâce à la simplicité de la plateforme, les utilisateurs peuvent facilement acheter, conserver et vendre des actifs, surveiller leur portefeuille en temps réel et effectuer des transactions quand ils le souhaitent.

Avis de non-responsabilité :

eToro est une plateforme d'investissement multi-actifs. La valeur de vos investissements peut augmenter ou diminuer. Votre capital est à risque.

eToro est autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority au Royaume-Uni, par la Cyprus Securities and Exchange Commission à Chypre, par l'Australian Securities and Investments Commission en Australie et licencié par la Financial Services Authority aux Seychelles.

Cette communication est uniquement destinée à des fins d'information et d'éducation et ne doit pas être considérée comme un conseil en investissement, une recommandation personnelle, une offre ou une sollicitation d'achat ou de vente d'instruments financiers. Ce matériel a été préparé sans tenir compte des objectifs d'investissement ou de la situation financière d'un destinataire particulier, et n'a pas été préparé conformément aux exigences légales et réglementaires visant à promouvoir la recherche indépendante. Toute référence à la performance passée ou future d'un instrument financier, d'un indice ou d'un produit d'investissement packagé n'est pas, et ne doit pas être considérée comme, un indicateur fiable des résultats futurs. eToro ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou à l'exhaustivité du contenu de cette publication.

Réglementation et numéros de licence Europe
eToro (Europe) Ltd, est autorisé et réglementé par la Cyprus Securities Exchange Commission (CySEC) sous le numéro de licence 109/10. Enregistrée à Chypre sous le numéro de société HE 200585.


Vendredi 23 Juin 2023



Nouveau commentaire :