Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière



Compliance, expérience clients et RSE : comment les données peuvent débloquer la valeur commerciale des acteurs de la finance

Par Edouard Beaucourt, directeur France de Snowflake


Compliance, expérience clients et RSE : comment les données peuvent débloquer la valeur commerciale des acteurs de la finance
Tiraillés entre des réglementations toujours plus strictes, des consommateurs toujours plus exigeants et des concurrents disruptifs, les acteurs historiques de la finance sont obligés de se réinventer. Pour ce faire, il semble important de préciser que les données vont être au cœur de cette transformation. Il existe de nombreux points sur lesquels un usage efficace des datas et surtout des informations activables qu'elles peuvent générer, permet à ces acteurs souvent historiques d'accélérer leur modernisation. Avoir une approche exhaustive de ces démarches serait toutefois irréaliste tant il y a de points à traiter et de possibilités d'amélioration. Dans un premier temps, le plus efficace sera de se concentrer sur trois perspectives qui sont la compliance, l'expérience client et la RSE. Avec cette association, les entreprises de services financiers peuvent utiliser les données pour ajouter de la valeur à leur activité.

La compliance, un combat du quotidien

Le volume des réglementations et des obligations de reporting des entreprises au niveau mondial a évolué de manière exponentielle ces dernières années. Adoptées par les autorités de surveillance pour garantir la stabilité financière après la crise de 2008, toutes ces normes, bien que nécessaires, induisent malheureusement une complexité accrue et des problèmes de sécurité pour les entreprises qui saisissent et traitent des données. Les interprétations divergentes, les exigences réglementaires qui se chevauchent entre les classes d'actifs et les zones géographiques, ainsi que les délais de mise en œuvre stricts, voire irréalistes, obligent les entreprises à adopter des solutions tactiques à court terme, ce qui augmente le risque opérationnel et le risque d'amendes réglementaires.

Face à ce constat, l'objectif est de simplifier et de mieux gérer les données au sein des équipes grâce à la gouvernance et à la sécurité fournies par le cloud computing, pour ensuite automatiser la création de rapports. Cela permet aux entreprises de remplacer les données anciennes et incohérentes par une architecture de données centralisée, fournissant une source unique de vérité. La réduction du temps et des coûts liés à l'approvisionnement en données, à l'ingestion et à la normalisation des données pour l'analyse permet par ailleurs de rationaliser de manière significative les processus de reporting.

La quête de l'expérience client à 360

La recherche d'une plus grande visibilité et d'une vue à 360 degrés du comportement des clients est au cœur des priorités de toutes les entreprises et particulièrement dans le domaine financier. Les clients s'attendent aujourd'hui à accéder à des expériences numériques fluides. L'essor des services bancaires virtuels dirigistes et sans friction en est un exemple parfait. Par ailleurs, les nouvelles réglementations, telles que la DSP2 et les règles relatives à l'ouverture des services bancaires, ont également incité les clients à en attendre davantage.

Le défi pour les institutions traditionnelles est d'apporter la facilité et la convivialité des premières plateformes numériques avec la sophistication d'un grand fournisseur mondial. L'exploitation de l'ensemble des données créées par les consommateurs est essentielle pour réussir la transition.

Ouvrir l'accès aux mesures et aux rapports ESG

Les considérations ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) ont pris de l'importance avec les pressions croissantes exercées par les parties prenantes. Ce qui incite les institutions financières à donner la priorité à leur programme de développement durable. Pour comprendre, évaluer le problème et prendre des mesures, elles doivent avoir accès à une technologie offrant des capacités et des solutions de données ESG holistiques, avec des performances et une échelle.

Grâce aux solutions natives du cloud, les institutions financières peuvent utiliser des données de requête prêtes à l'emploi dans des ensembles de données de marché établis. Elles peuvent ensuite partager ces données entre les équipes de manière sécurisée et régie, ce qui leur permet d'accélérer la mise sur le marché. Elles peuvent ainsi répondre aux besoins d'analyses évolutives et accéder à un écosystème de données pour créer leurs propres applications ESG propriétaires répondant aux besoins des différents utilisateurs et flux de travail.

Les investissements dans les données et la technologie continueront de croître pour répondre aux exigences évolutives du secteur des services financiers. En cherchant à renforcer leurs opérations pour créer de la valeur commerciale, les organisations augmentent leur capacité pour toutes leurs parties prenantes, qu'il s'agisse des employés, des consommateurs, des clients voire même des régulateurs. Pour continuer d'exister les acteurs de la finance doivent aller vers la croissance. Pour connaître la croissance, ils doivent choisir judicieusement leurs investissements, améliorer l'efficacité et l'efficience opérationnelle en améliorant l'expérience client. Pour leur survie, il est nécessaire pour le secteur de la finance de mettre la data au centre de leur réflexion. Cela va contribuer à façonner et à créer de nouvelles tendances qui auront probablement un impact sur le secteur au cours de l'année à venir.


Mardi 24 Janvier 2023
Lu 373 fois



Nouveau commentaire :