Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


La Nef vise 30 M€ de levée de fonds pour devenir la première banque éthique et indépendante en France


@LaNef - Les équipes de la Nef
@LaNef - Les équipes de la Nef
Paris, le 4 octobre - La Nef, coopérative bancaire citoyenne depuis plus de 30 ans, lance aujourd’hui sa campagne de mobilisation dans le but de lever 30 millions d’euros de fonds propres. Une levée indispensable à l’obtention d’un nouvel agrément auprès de la Banque de France [1] permettant à la Nef de devenir indépendante de tout groupe bancaire. Ce projet représente donc une étape historique et unique dans le paysage bancaire français, qui compte très peu d’établissements bancaires indépendants et dont la plupart sont rattachés à un des 6 grands groupes. Déjà forte de ses 80 000 clients, dont 41 700 sociétaires, la Nef ambitionne de décupler son action pour une finance éthique et durable en France.

Depuis 1988, la Nef garantit un circuit court de l’argent entre ses épargnants et ses emprunteurs. La coopérative citoyenne finance exclusivement des projets à impacts positifs, sans activité spéculative, et assure une transparence totale de ces financements. En obtenant cet agrément, la Nef deviendrait alors la “nouvelle banque éthique indépendante” française. Pour que cette demande aboutisse, la Nef a besoin d’amorcer une forte augmentation de ses fonds propres et de maintenir une collecte de capital dynamique ces prochaines années. C’est pourquoi les niveaux de collecte de capital nécessaires à son développement et à sa transformation d’agrément requièrent un niveau de mobilisation important dans les semaines à venir.

Cet agrément permettra à la Nef de développer son offre sans les freins inhérents au système d’adossement auquel elle est aujourd’hui contrainte [2]. Elle disposerait d’une maîtrise complète de son activité et serait en mesure de développer son offre, notamment en proposant un compte et une carte de paiement aux particuliers. Une indépendance qui offrirait aussi aux Français une vraie alternative éthique, citoyenne, écologique aux banques traditionnelles.

Citation de Bernard Horenbeek, Président du Directoire de la Nef : “L’urgence climatique, la guerre aux portes de l’Europe et la crise sociale nous obligent plus que jamais à repenser notre société et à créer des outils financiers au service d’un monde plus respectueux des Hommes et de l’environnement. Depuis plus de trente ans, la Nef construit les bases de cette alternative. Aujourd’hui le moment est venu de donner à cet outil une place au cœur de la société française et d’offrir à chacun la possibilité d’y participer.

Pour y parvenir, au-delà d’une forte campagne de sensibilisation dans les médias, la Nef propose une offre bancaire éthique aux citoyens particuliers pour faciliter leur passage à l’action. Cette offre comprend :

des parts sociales (capital) pour soutenir directement le projet de banque éthique indépendante et le développement de l’activité crédit de la Nef. En effet, 1€ investi en parts sociales permet à la Nef de prêter 10€ d’épargne à un projet à plus-value écologique, sociale ou culturelle.

un livret pour “décarboner son épargne”. L’argent qui y est déposé finance des projets au service de la transition écologique et sociale. Pour rappel, la Nef est le seul établissement financier français à publier chaque année la liste intégrale des financements effectués. Elle permet aux épargnant(e)s de voir dans quels projets leur argent est investi et à la Nef de calculer l’intensité carbone des financements. Ainsi, nous savons que la Nef est l'établissement financier qui émet le moins de carbone en France, par euro investi : 121 tCO2e/M€ contre 423 tCO2e/M€ en moyenne pour les grandes banques françaises[3].

une pré-inscription à un futur compte de paiement

Toutes les informations sur la campagne de mobilisation de la Nef sont à retrouver en suivant ce lien : JeParticipeAuBigBanque.fr

[1] Le dossier d’agrément est soumis à l’ACPR, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution de la Banque de France.

[2] Aujourd’hui, pour exercer sa double activité de collecte d’épargne et d’octroi de crédit, la Nef doit encore être adossée à un établissement bancaire de taille plus importante. Elle est adossée au Crédit Coopératif, établissement le plus proche de ses valeurs : il garantit sa solvabilité et sa liquidité, et s’assure qu’elle remplisse ses obligations réglementaires.

[3] Source : Carbon4 Finance

À SAVOIR

Pourquoi la “première” banque éthique et indépendante en France ?

Greenwashing ou réel engagement ? Les déclarations d’engagements pour le climat des grandes banques françaises sont régulièrement épinglées, dans un contexte où leur responsabilité dans le réchauffement climatique est de plus en plus pointée du doigt. Dans ces derniers rapports publiés en 2021 et 2020, Oxfam France alerte : l’empreinte carbone des grandes banques françaises représente près de 8 fois les émissions de gaz à effet de serre de la France entière et elles nous emmènent vers un réchauffement à +4°C d’ici à 2100, loin de l’objectif de +1,5°C recommandé par les scientifiques d’ici à 2050. Malgré leurs engagements, entre 2017 et 2020, pour un euro investi ou financé, les quatre plus grosses banques ont en moyenne augmenté de près de 2 % leurs émissions de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, de nouveaux acteurs émergent et promettent des alternatives “plus écologiques” à l’offre des banques traditionnelles. Ces “néo-banques” proposent des services de comptes et carte verts, mais ne sont ni des banques, ni des établissements de crédit. Elles n’ont ainsi aucune capacité à employer directement les fonds déposés par leurs clients. Le circuit de l’argent, au lieu d’être interne à l’établissement, passe par divers organismes financiers qui n’ont pas nécessairement d’engagement éthique ou écologique particulier. La promesse selon laquelle les banques, où sont finalement déposés les fonds, assurent que l’argent des usagers des néo-banques sera uniquement utilisé pour financer des projets écologiques est ainsi loin d’être assurée.

Rapports d’Oxfam France

Octobre 2020 Banques : des engagements climat à prendre au 4eme degré

Octobre 2021 Banques et climat : le désaccord de Paris

À propos de la Nef : Créée en 1988, la Nef est une coopérative bancaire citoyenne française agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS). Référence de la finance éthique en France, elle compte 80 000 clients, dont 41 700 sociétaires. Depuis plus de 30 ans, elle finance exclusivement des projets d'utilité écologique, sociale et/ou culturelle : plus de 6 000 projets à impact positif ont ainsi été financés par la coopérative. Dans un souci de transparence, elle est le seul établissement financier français à publier chaque année la liste intégrale des financements effectués. Elle permet aux épargnant(e)s de voir dans quels projets leur argent est investi et à la Nef de calculer l’intensité carbone des financements. Ainsi, la Nef est l'établissement financier qui émet le moins de carbone en France, par euro investi : 121 tCO2e/M€ contre 423 tCO2e/M€ en moyenne pour les grandes banques françaises (source : Carbon4 Finance). La Nef défend également un circuit court de l’argent : elle n’a pas d’activité spéculative sur les marchés financiers et finance uniquement l’économie réelle.


Mardi 4 Octobre 2022
Lu 386 fois



Nouveau commentaire :