www.planet-fintech.com
Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


La fintech Finfrog lève 3 M€ pour mettre l’intelligence artificielle au service du pouvoir d’achat des Français


Paris, le 14 novembre 2019 - Finfrog propose aux 10 millions de Français qui sont à découvert de manière chronique des prêts de courte durée 10 fois moins chers qu'un découvert bancaire. Grâce à des algorithmes de machine learning propriétaires, finfrog est en mesure de prêter à des populations jusque là exclues du crédit bancaire classique : freelances, intérimaires, étudiants, etc. La Fintech française vient de réaliser une levée de fonds de 3 millions d’euros pour développer son offre d’aide à la gestion de budget et accélérer ses partenariats avec des plateformes de freelances et d’intérimaires.

“​Notre ambition est claire : nous voulons sortir 1 million de Français de la spirale du découvert bancaire et leur restituer d’ici 3 ans 1 milliard d’euros de pouvoir d’achat” annonce Riadh Alimi, fondateur et CEO de finfrog.

Ingénieur de formation, passé par les bancs de Centrale Paris et d’Harvard, Riadh Alimi a débuté sa carrière chez McKinsey où il a conseillé pendant près de 10 ans les directions générales de grandes banques. “​Mes années dans le conseil m’ont permis de réaliser que le découvert bancaire est particulièrement coûteux pour les ménages. 10 millions de français sont à découvert systématiquement tous les mois avec à la clé des frais bancaires qui dépassent les 500 € par an*. Avec finfrog nous avons voulu créer une alternative responsable au découvert bancaire avec des tarifs accessibles et des critères d’octroi ouverts à tous​ .”

Finfrog a investi plus de 2 ans en R&D pour développer des algorithmes de modélisation du risque et ouvrir l’accès au crédit à des populations jusqu'alors exclues : freelances, intérimaires, étudiants…“​La France ne disposant pas de credit bureau à l´anglo-saxonne, les travaux de machine learning accomplis par finfrog étaient indispensables. C’est la seule fintech, à ma connaissance, à disposer de ce type d’algorithmes sur le marché français ” salue Bernard de Barbeyrac, actionnaire de finfrog et Global Head of Risk Modelling chez Funding Circle, une des licornes européennes dans le secteur des fintechs.

Depuis son lancement, finfrog a accompagné 40 000 clients et reçoit à présent près de 10 000 inscriptions par mois. La croissance est entretenue par un bouche à oreille très positif et des partenariats signés avec Uber Eats, Frichti, Brigad mais aussi Iziwork et Gojob pour financer les travailleurs freelance ou intérimaires affiliés à ces plateformes. L’offre séduit par sa rapidité et sa simplicité. “Concrètement avec finfrog, si votre voiture tombe en panne, vous pouvez obtenir depuis votre smartphone jusqu’à 600€ en 24h pour débloquer la situation. Nos clients gèrent bien leur budget mais avec un salaire moyen de 1 200€, ils ont peu de marge de manoeuvre face à des dépenses imprévues.” explique Riadh ALIMI, CEO de finfrog.

"Ce tour de financement a été mené avec des investisseurs particuliers en amont d’une prochaine levée auprès de fonds institutionnels. “Au delà de leur capacité à financer notre activité sur la durée, nos actionnaires nous apportent leur expérience dans un secteur grand public à la fois technique et règlementé ” précise Riadh Alimi. Finfrog compte parmi ses actionnaires des personnalités des services financiers comme Denis Duverne (AXA), Loïc Fery et Benjamin Jacquard (Chenavari), Domnin de Kerdaniel (ex-KKR, 3i et CVC), Frédéric Ponchon (Sycomore AM), Yvon Choi (EightStone) ainsi que des entrepreneurs B2C et Tech comme Mikael Aubertin (Good Goût), Thierry Roussel (Direct Energie), Benoît Charles-Lavauzelle (Theodo), Gaspard Conrad (WeFix), Flavien Kulawik (KBS), William Lebedel (BlueRep) et Cédric Genet (Carat Capital)

Avec cette levée de fonds, finfrog compte étoffer son offre, notamment en développant des outils et services de gestion de budget pour ses clients. Finfrog entend par ailleurs accélérer sa stratégie de financement des travailleurs freelances et intérimaires via de nouveaux partenariats. L’équipe, aujourd’hui constituée de 12 personnes, devrait doubler dans les 6 prochains mois avec des réflexions pour l’ouverture d’un bureau en région.

A propos de finfrog :

Finfrog est une fintech française qui propose la première offre de prêts de courte durée 100% sur mobile.

Avec des prêts compris entre 200€ et 600€, disponibles en 24h et remboursables en 3 mois, finfrog accompagne ses clients pour faire face à des dépenses imprévues ou financer leurs projets du quotidien. Finfrog encourage un recours responsable à l’emprunt en appliquant des critères d’octroi rigoureux, mêlant les acquis des acteurs traditionnels et les innovations de la fintech. Finfrog a été fondée par Riadh Alimi, ex-McKinsey, ingénieur de formation passé par les bancs de Centrale Paris et d’Harvard. Depuis son lancement, finfrog a levé au total 4 millions d’euros auprès de la BPI et de Business Angels de premier plan parmi lesquels Denis Duverne (Président d’AXA) et Loïc Fery (PDG de Chenavari). Finfrog emploie 12 personnes basées à Paris. 40 000 clients ont fait appel à ses services depuis son lancement. Finfrog est inscrite à l’ORIAS et supervisée par l’ACPR - Banque de France.
Notez

le Jeudi 14 Novembre 2019 à 17:07 | Lu 332 fois

Nouveau commentaire :