Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


La start-up française Woleet lève 1 million d’Euros pour développer sa technologie blockchain

Avec ce premier tour de table, mené par OneRagtime, auquel ont participé 50 Partners et la BPI, Woleet entend développer sa technologie « d’horodatage de données » et accélérer son déploiement commercial.


Paris, le 28 novembre 2018 – La startup rennaise permet d’horodater et d’authentifier toute information ou document sous format numérique au travers de la blockchain. Grâce à cette levée de fonds, Woleet va enrichir sa solution de preuve de signature tout en développant de nouvelles fonctionnalités et accélérer son développement commercial.

Woleet, déjà référencée chez les plus grands

Créée en 2015 par Gilles Cadignan, considéré comme l’un des pionniers de la blockchain en France, et Vincent Barat, ancien co-fondateur de Capptain revendu à Microsoft, la pépite a su, en l’espace de trois ans, séduire de nombreux acteurs. Aujourd’hui, EDF, Laboratoires Servier, Kering, Mitsubishi, Acciona ou encore la région Bretagne leur font confiance.

La technologie utilisée par Woleet repose sur le concept de l’arbre de Merkle permettant de prouver l’intégrité d’un ensemble de données en les liant toutes individuellement à une empreinte numérique. L’objectif : optimiser le nombre de preuves horodatées dans une transaction liée à la blockchain.

L’horodatage d’une donnée dans la blockchain procure trois avantages : immuabilité, sécurité et transparence. Woleet a justement développé une technologie permettant d’ancrer n’importe quelle donnée dans la blockchain afin de générer des preuves d’existence, d’authenticité et de provenance pour les start-up, les PME et les administrations publiques ainsi que les grandes entreprises. Son positionnement horizontal lui permet d’adresser sa solution à tout type d’industrie sans avoir besoin d’adapter son produit.

Mieux, Woleet permet à ses clients de n’avoir recours à aucun tiers.

« Nous avons été instantanément convaincus par l’équipe de Woleet, tant par sa vision que par son exécution technique et commerciale. Nous avons été particulièrement sensibles à leur apport pour la protection des données sensibles et les échanges sécurisés d’une part mais aussi à leur compréhension et expertise de la blockchain. En bref une pépite ultra prometteuse qui a toutes ses chances à l’international » se réjouit Stéphanie Hospital, fondatrice et CEO de OneRagtime.

« OneRagtime nous accompagne depuis le début du lancement commercial et nous sommes ravis qu’ils poursuivent l’aventure à nos côtés, pour le financement bien sûr mais aussi et surtout pour leurs conseils avisés. La levée va nous permettre d’accélérer la distribution de notre produit mais aussi d’adresser les marchés verticaux tels que la banque et l’assurance, deux secteurs aux données très sensibles à protéger » commente Gilles Cadignan, co-fondateur et CEO de Woleet.

En décembre 2017, lors de la soirée annuelle de OneRagtime, Woleet fut récompensé par le « Prix du Public ».

2018 – une année anniversaire pour OneRagtime

OneRagtime fête ce mois-ci ses 18 mois d’investissement au cours desquels elle a accompagné plus d’une dizaine de pépites telles que Make.org, +Simple, Gestoos, Jellysmack, onoff, Marie Quantier, PhantomBuster, Muzeek, Glose ou encore Zenly.

L’entreprise apporte à ses startups un appui sur-mesure, et ce dès l’amorçage, grâce à son équipe opérationnelle et paneuropéenne. Elle se positionne comme une plateforme disruptive dans le monde du venture à travers notamment sa communauté d’investisseurs, son réseau et son intelligence collective.

A propos de OneRagtime

OneRagtime est une plateforme d'investissement nouvelle génération fondée par Stéphanie Hospital et Jean-Marie Messier et parrainée par des personnalités expérimentées du digital et de l’investissement telles que Philippe Bourguignon, Patrick Sayer ou encore Virginie Morgon et Philippe Carle. Elle sélectionne les start-ups technologiques les plus innovantes dans toute l'Europe, les finance et les accompagne grâce à sa communauté exclusive d'investisseurs. Son modèle unique de plateforme permet aux investisseurs de choisir la start-up dans laquelle ils souhaitent investir, à travers un véhicule dédié et avec des termes négociés par OneRagtime.

De plus, les équipes OneRagtime conseillent les entreprises dans leur transformation numérique, en leur ouvrant des opportunités avec ses start-ups.


A propos de Woleet

Créé en 2015, Woleet a été cofondé par Gilles Cadignan et Vincent Barat. Woleet propose depuis deux ans, une plateforme de fabrication de preuves numériques basées sur le protocole Bitcoin. Son approche « privacy by design » lui permet d’assurer une confidentialité maximale et de générer des preuves vérifiables à tout moment sans intermédiaire, sans limite de temps et partout dans le monde avec la même certitude de résultat. Grâce à son positionnement horizontal, Woleet touche divers secteurs tels que les services juridiques, les responsables administratifs et financiers ou encore les industriels et les acteurs de la supply chain. La société se définit comme « Fournisseur de vérité numérique ». Elle s’attache à démocratiser la preuve d’existence et de provenance des données avec un accent particulier sur la fiabilité et la scalabilité au travers d’une technologie dite de « Layer 2 » décuplant les capacités de traitement de la blockchain cible. L’ambition de Woleet est de participer à l’éclosion d’un standard international de la preuve en se basant sur le registre de transactions le plus inviolable du monde.

En novembre 2018, Woleet annonce sa levée de fonds de 1 million d’euros auprès de OneRagtime, 50partners et Bpifrance. La levée de fonds va permettre à Woleet d’accélérer sa croissance en France et à l’international sur ce nouveau marché sans cesse grandissant en passe de devenir un standard mondial de cybersécurité. Fin 2018, Woleet enrichit encore sa plateforme avec une solution de gestion d’identité ouvrant la porte à plus d’usages de la preuve de signature électronique horodatée, marque de fabrique de la société. Ce nouveau mode de signature, se veut comme une alternative crédible voire supérieure en bien des aspects aux systèmes centralisés leaders du marché de la signature électronique.
Notez

le Mercredi 28 Novembre 2018 à 12:14 | Lu 188 fois

Nouveau commentaire :