Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière



Les Français et les nouveaux modes de paiement - entre amour et angoisse ?

Etude OpinionWay - Trustech


Les Français et les nouveaux modes de paiement - entre amour et angoisse ?
Entre l’explosion du paiement sans contact ces dernières années et l’émergence des crypto-monnaies, quel rapport les Français entretiennent-ils aujourd’hui avec les différents modes de paiement, notamment les plus anciens ?

Afin d’en savoir plus sur les habitudes des Français, TRUSTECH, le rendez-vous dédié aux solutions de paiement et d’identification innovantes, fait le point dans cette étude réalisée avec OpinionWay sur leur perception des différents modes de paiement, physiques ou digitaux, et leurs plus grandes craintes à ce sujet.

Les Français et les nouveaux modes de paiement - entre amour et angoisse ?

Les modes de paiement « papier » … bons à jeter ?


Chèques et espèces ont-ils toujours leur place dans le portefeuille des Français ? Si, sans surprise, les espèces font partie des moyens de paiement les plus fréquemment utilisés par les Français (66 % les utilisent au moins une fois par semaine), ces derniers ne seraient pas plus de 10 % à sortir le chéquier de façon hebdomadaire. Ils seraient même deux fois plus nombreux à ne jamais l’utiliser ! Se raréfiant toujours un peu plus, le chèque est même le deuxième moyen de paiement que les Français souhaiteraient le plus qu’on abandonne (34 %) ! En revanche, ils ne sont pas aussi catégoriques quant à l’abandon des espèces (8 %). L’attachement des Français pour ces dernières est toujours là, puisqu’ils seraient 66 % à juger inquiétante leur disparition de la circulation.

« Il est intéressant d’observer cette ambivalence au sujet des espèces, qu’on ne veut pas voir disparaître. La fin de la monnaie physique n’est pas pour tout de suite ! En revanche, le chèque, de plus en plus refusé par les commerçants car synonyme de risque de fraude plus élevé, voit sa raréfaction s’accélérer », commente Anne Frayssinet, Directrice de TRUSTECH.

Sans contact et cryptomonnaies, déjà dans nos habitudes de paiement ?


Reniant les chèques, ne jetant pas leur dévolu sur les espèces, les Français semblent tourner le dos aux moyens de paiement traditionnel. Ainsi, le paiement par carte bancaire sans contact, lui, s’est progressivement imposé dans nos habitudes ces dernières années. C’est d’ailleurs le mode de paiement le plus fréquemment utilisé : 88 % des Français déclarent y faire appel, dont 69 % toutes les semaines contre 66 % pour la carte bancaire avec contact. Ils seraient même 16% à l’utiliser quotidiennement, toujours devant la carte bancaire avec contact (11%).

Interrogés sur le potentiel en tant que solution d’avenir, les Français placent ce mode de paiement deuxième sur le podium (22%), derrière une technologie plus récente : le paiement sans contact grâce au smartphone (27%). En effet, celui-ci connait une belle progression depuis son arrivée en France en 2012 : aujourd’hui, près d’un Français sur trois paie avec son mobile (31 %), dont 15% de manière hebdomadaire.

Outre une sensibilité plus forte pour ce moyen de paiement chez les plus jeunes, l’enquête révèle également que ce sont les catégories socio-professionnelles les plus aisées qui ont le plus adopté ce geste (34 %). Idem pour le paiement par carte bancaire sans contact : 80% des Français dont le foyer à des revenus égaux ou supérieurs à 3500€ par mois l’utilisent chaque semaine contre 59% des Français aux revenus inférieurs à 2000€ par mois. Un constat qui ne saurait être lié à l’équipement des Français (90 % de la société possède un smartphone).

Mais quid des crypto-monnaies ? Avec tout juste 12 % de Français qui en auraient déjà utilisées – dont 5 % qui en auraient un usage quotidien – les crypto-monnaies se développent mais demeurent marginales. Cette pratique est à ce jour surtout portée par les Français de moins de 35 ans (27 % contre 4 % chez les plus de 50 ans).

Plus considéré comme un sujet inquiétant que prometteur, les crypto-monnaies effraient la majorité des Français (82 %). Ce serait d’ailleurs le premier mode de paiement que ces derniers préfèreraient abandonner (39 %) si le choix leur était donné.

« Les crypto-monnaies commencent à se faire une place timide dans le portefeuille des Français mais leur utilisation est encore marginale et suscite une forte inquiétude. La crise du Bitcoin, et tout récemment, la déroute de la plateforme FTX n’ont pas fini de challenger ce niveau de confiance. » analyse Anne Frayssinet.

Nouvelles technologies, nouvelles inquiétudes


Interrogés sur les situations qu’ils redoutent le plus concernant leurs modes de paiement, les Français sont désormais habités par de nouvelles craintes : outre les « classiques » vols d’espèces ou de chéquier (76 et 75 % des répondants), les Français sont surtout effrayés par le piratage de compte en ligne (89 %), mais aussi par la possibilité de se faire voler de l’argent via la technologie sans contact (88 %).

Par ailleurs, le fait de ne pas avoir de limite de montant pour les paiements sans contact en carte bancaire (68%) ou grâce au smartphone (74%) est davantage synonyme d’inquiétude que de réassurance pour une majorité de Français. Une peur vécue plus fortement par les femmes que les hommes (74 % contre 68 %) et les plus de 65 ans (76 % contre 64 % des moins de 35 ans).

« Si les nouvelles technologies apportent plus de praticité dans le quotidien des Français, elles ne sont pas exemptes de problème de sécurité. Au même titre que la sensibilisation faite sur les sujets de fraude au chèque ou de vol de carte bancaire, il y a tout un travail d’éducation à poursuivre intensivement sur les « nouveaux » risques induits par ces nouveaux moyens de paiement, mais aussi sur toutes les bonnes pratiques pour s’en prémunir », conclut Anne Frayssinet.

NFOS PRATIQUES & CHIFFRES CLÉS

Dates et Horaires :
29/11/2022 de 09 :30 à 18 :30
30/11/2022 de 09 :30 à 18 :30
01/12/2022 de 09 :30 à 17 :00

Lieu : Paris Expo Porte de Versailles – Pavillon 5.2

Chiffres clés :
100 experts, 90 conférences, 5000 participants, 92 pays.


Jeudi 1 Décembre 2022
Lu 409 fois



Nouveau commentaire :