Néo-banques VS banques traditionnelles : Qu'en pensent les 18-30 ans ?

Quelles évolutions des usages entre 2019 et 2020 ?


Le 20 octobre 2020 - Vaultia, la néo-banque 100 % française pensée par et pour les jeunes, a interrogé 1 523 personnes âgées de 18 à 30 ans afin de mieux comprendre leurs attentes et analyser le relationnel avec leur banque. Une analyse* des données des clients des banques traditionnelles et des néo-banques, comparées aux chiffres de 2019 qui dévoile des disparités encore plus fortes entre les deux systèmes bancaires.

Les 18-30 ans aiment-ils plus leur néo-banque ?

Il y a un an, les moins de 30 ans clients dans une banque traditionnelle considéraient à plus de71 % que leur banque ne les accompagnait pas suffisamment. En 2020, cette proportion tend à diminuer puisqu'ils sont 62 %. Mais ce pourcentage est bien supérieur à celui des clients des néo-banques qui en 2020 sont 47 % à apprécier l'accompagnement dont ils font l'objet (36 % en 2019).

En ce qui concerne l'implication des conseillers, rien ne va plus dans les banques traditionnelles. Seulement 16 % déclaraient que leur conseiller était force de proposition en 2019 et ils sont aujourd'hui 15 % à le penser. Une tendance inverse pour les néo-banques. En effet, en 2019 seulement 32 % trouvaient leur conseiller impliqué et ce chiffre a considérablement augmenté pour atteindre les 48 % en 2020.

Enfin, les 18-30 ans sont plus de 61 % à avoir aujourd'hui de bonnes relations avec leur néo-banque, soit plus de 2 points par rapport à 2019. En revanche, ce chiffre baisse pour les banques traditionnelles qui passent de 58 % en 2019 à 51 % en 2020.

Un besoin de compétences

En 2019, 74 % des 18-30 ans pensaient que leur vie serait meilleure si leur banque traditionnelle était plus volontaire. C'est encore plus le cas en 2020 puisque ce chiffre augmente pour atteindre 79 % de répondants. Un écho qui se retrouve à égalité pour les néo-banques avec 78 % de votes en 2020.

Cependant, tous les banquiers confondus semblent avoir fait beaucoup d'efforts pour montrer leur expertise à leurs clients. En effet, plus de 53 % des jeunes trouvent que leur banquier traditionnel est compétent en 2020, soit plus de 5 points par rapport à l'année précédente et les clients des néo-banques passent de 62 % en 2019 à 67 % en 2020.

Ce sentiment est clairement un atout de fidélisation puisque 81 % des 18-30 ans avouent ne pas vouloir changer de néo-banque en 2020, alors que les clients des banques traditionnels sont plus de 52 % à penser trouver une meilleure offre ailleurs en 2020.

La suprématie des smartphones

La consultation bancaire en ligne augmente considérablement dans les usages des 18-30 ans et profite aussi bien aux néo-banques qu'aux traditionnelles.

Ainsi, en 2019,39 %des jeunes clients d'une banque traditionnelle se connectaient à leur compte au moins une fois par jour. En 2020, ce chiffre augmente et passe à 40 %. Pour les clients des néo-banques c'est l'explosion avec 46 % d'au moins une connexion par jour et 31 % plusieurs fois dans une même journée.

Pour se connecter, si l'utilisation du PC stagne à 9 %chez les clients de banques traditionnelles, et que les tablettes chutent de 22 % en 2019 à 20 % en 2020, l'usage des smartphones est majoritaire et atteint 71 % (69 % en 2019). Pour les néo-banques la suprématie des smartphones est encore plus flagrante avec 81 % d'utilisateurs cette année contre 72 % en 2019.

Les néo-banques continuent de séduire davantage les utilisateurs. En effet, 75 % des 18-30 ans clients dans une banque traditionnelle se déclarent attirés en 2020 par ces nouveaux services. Ceux qui sont déjà utilisateurs d'une néo-banque veulent clairement le rester puisque la séduction marche encore plus et atteint les 82 % en 2020.

Le manque d'innovation des banques traditionnelles reste très présent et même en hausse en 2020. Ainsi, 42 % se plaignaient d'une absence de services novateurs et à la pointe des nouvelles technologies en 2019. Aujourd'hui, ce chiffre est de 44 %. De leur côté, les clients des néo-banques sont satisfaits des innovations et sont plus de 53 % à déclarer avoir suffisamment de services nouveaux en 2020.

*Méthodologie : enquête réalisée auprès de 1 523 personnes représentatives de la population nationale française âgées entre 18 et 30 ans selon la méthode des quotas, durant la période du 6 octobre au 13 octobre 2020 et 1 178 personnes de la même tranche d'âge du 4 au 9 septembre 2019. Répartition des profils : 77 % sont clients dans une banque traditionnelle et 23 % dans une néo banque. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France regroupant plus de 22 000 personnes. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

Vaultia en chiffres
Plus de 10 fonctionnalités phares gratuites
Plus de 40 000 échanges clients (En moyenne 83 conversations par jour)
Plus de 500 000 lignes de code
Plus de 150 KYC par jour
Une équipe de 20 collaborateurs

À propos de Vaultia (ex Moneway)
Lancée en janvier 2018 par Noémie Nicod, Co-fondatrice et Directeur général, Romain Vermot, Co-fondateur et Président et Benjamin Chatelain, Cofondateur et Directeur général, Vaultia est la première néo-banque 100 % française, 100 % collaborative et 100 % évolutive. Pensés par des jeunes et pour les jeunes, ces services de paiement répondent aux attentes et aux besoins des utilisateurs de la génération Z des 18 - 25 ans. Vaultia aspire à optimiser la gestion des finances des jeunes français et à améliorer leur quotidien. Pour ce faire, la Fintech mise non seulement sur ses technologies performantes et son offre gratuite, mais aussi sur ses valeurs fondamentales qui font écho à celles de cette génération connectée, telles que l'esprit communautaire, la transparence, l'innovation et l'accessibilité. Derrière cette startup, se cache une équipe de 20 collaborateurs basés à Villers-le-Lac et pouvant travailler à 50 % en remote. En juin 2019, Vaultia réalise une levée de fonds de 1 137 000 € via des Business Angels, en Love Money et avec la Bpifrance.

Lire aussi : La néobanque Moneway devient Vaultia
.

Mardi 20 Octobre 2020
Lu 459 fois

Nouveau commentaire :