Partech Africa publie son rapport annuel : la fintech rafle la mise

Les start-ups tech africaines franchissent un nouveau seuil symbolique avec US$ 2.02 milliards levés en fonds propres


Paris-Berlin-San Francisco & Dakar, 29 Janvier 2020 - Partech Africa a publié aujourd’hui son rapport annuel sur le financement en equity des start-ups africaines : 2019 marque un nouveau record pour l’écosystème tech africain en forte croissance, qui franchit de nouvelles étapes.

L’équipe Partech Africa a publié aujourd’hui son désormais traditionnel rapport annuel sur les start-ups africaines. Ce rapport souligne le fait que l’investissement tech de venture capital est en train de redéfinir de façon significative la taille du Private Equity en Afrique, et au-delà, les économies du continent.

Le rapport, qui est le quatrième produit par l’équipe, se fonde sur la même méthodologie que les années précédentes : il couvre les levées de fonds en equity du secteur tech et numérique, qui sont supérieures à 200k USD. Les levées concernées peuvent être publiques ou non et le rapport se concentre uniquement sur les start-ups africaines, c’est-à-dire des entreprises ayant leur marché primaire sur le continent Africain (en termes d’opérations et de revenu).

2019, une nouvelle année de records battus en Afrique

En 2019, 234 start-ups africaines ont levé un total de 2,02 milliards de dollars US en equity via 250 tours de financement, soit une croissance de 74% sur un an. Le total investi continue sa croissance exponentielle, ayant été multiplié par 5,5x sur les 36 derniers mois.

« La tech africaine est devenu centrale, transformant considérablement les économies du continent, et alors que l’avenir verra très certainement des hauts et des bas, cette nouvelle réalité redéfinit le panorama du Private Equity sur le continent, avec le venture capital en bonne voie pour devenir la première classe d’actifs en Afrique », dit Cyril Collon, General Partner de Partech Africa.

Le rapport Partech Africa a recensé 250 levées réalisées par 234 start-ups contre 164 tours pour 146 start-ups l’année précédente, soit une croissance de +52% en un an en nombres de transactions. Nous avons remarqué une densification importante sur les premiers tours d’investissement avec 206 transactions (+57% YoY) en amorçage et en Série A, ce qui confirme la confiance des investisseurs qui prennent des positions de plus en plus tôt dans des startups Africaine.

Au sujet des investisseurs, 70 d’entre eux ont réalisé deux transactions ou plus en 2019, contre 20 investisseurs seulement en 2017. Ceux présents dans le Top 5 des investisseurs les plus actifs ont chacun réalisé 7 transactions et plus.

Alors que le Nigéria est toujours en tête, l’Egypte rentre dans le top 3

Le Nigéria a attiré un nombre record de 747 millions USD d’investissement tech VC (37% du total des investissements) mais est seulement à la 4ème place derrière l’Egypte en nombre de transactions. L’Egypte s’introduit dans le Top 3, à la fois en nombre de transactions (+147% sur un an) et en volume de transactions (+215%). Le paysage régional a été redessiné avec 85% du financement total (1,7 milliard USD) dirigé vers 4 pays : Nigéria, Kenya, Egypte et Afrique du Sud.

18 pays ont vu au moins une transaction en equity au-dessus de 200k USD cette année, contre 19 pays en 2018. Avec un total de financement de 294 millions USD (+53%) levé via 47 transactions (+24%), le reste du continent (i.e. en excluant les pays du Top 4) absorbe 15% du total du financement africain. En ce qui concerne l’Afrique francophone, le Sénégal confirme sa position de hub dominant avec 16 millions USD levés via 6 transactions.

Répartition par secteur : la fintech rafle la mise

Tirée par la fintech, l’inclusion financière demeure le secteur d’investissement principal sur le continent, attirant 54,5% du total du financement. Cependant, les services aux consommateurs online et mobile ont vu une croissance rapide pour atteindre 29,3% du financement (contre 19,6% en 2018) alors que les solutions B2B et entreprise ne représentent cette année que 16,1% du total des transactions (contre 30,4% en 2018).

« La fintech est clairement en train d’exploser sur le continent avec de plus en plus d’acteurs digitaux permettant aux start-ups de servir le segment. C’est là une des raisons qui expliquent que les investisseurs en venture capital ont désormais un terrain de jeu plus grand que celui qu’avaient les investisseurs traditionnels du Private Equity auparavant. Nous voyons ces derniers se positionner dans la tech, à l’affût d’opportunités intéressantes », explique Tidjane Dème, General Partner de Partech Africa.

Voir le rapport complet sur le site de Partech.

À propos de Partech Africa
Le fonds Partech Africa a réalisé un closing final à €125M en janvier 2019, plus de deux fois la taille de son premier closing un an plus tôt à €57M. Il est soutenu par un ensemble inédit d’institutions financières, de partenaires corporate majeurs et d’entrepreneurs à succès, et est le plus grand fonds de VC dédié aux startups tech en Afrique. Partech Africa se positionne sur des tours de financement en série A et B dans des startups qui changent la façon dont est utilisée la technologie dans l’éducation, la mobilité, la finance, la logistique, l’énergie, etc. Fin 2019, le fonds Partech Africa a réalisé un total de 11 investissements dans 9 entreprises basées dans 6 pays, se concentrant principalement sur des tickets de Série A et B.

À propos de Partech :
Partech est un investisseur majeur au service des entreprises innovantes depuis ses bureaux de San Francisco, Paris, Berlin et Dakar. Ses équipes dédiées apportent du capital, de l'expérience opérationnelle et un soutien stratégique aux entrepreneurs à tous les stades de leur développement (amorçage, venture et growth) avec une capacité d’investissement de plus d’un milliard d’euros. Les tickets investis vont de €200K à €50M et couvrent une large gamme de technologies, produits et services pour les entreprises et les particuliers (logiciel, marques online, services, hardware, deep tech…). Les sociétés soutenues par Partech ont réalisé plus de 20 introductions en bourse et plus de 50 cessions stratégiques à plus de 100M$.

Mercredi 29 Janvier 2020
Lu 659 fois

Nouveau commentaire :