Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Investir est ? la port?e de tous


Votelab innove dans la démocratie numérique grâce à l'introduction d'un token sur les marchés crypto

L’innovation financière au service de la démocratie numérique : Votelab permet l’introduction du token POWER sur les marchés crypto


Christophe Camborde, co-fondateur / Président et Jean-Sébastien Suze, DG de Votelab - Crédit : Votelab
Christophe Camborde, co-fondateur / Président et Jean-Sébastien Suze, DG de Votelab - Crédit : Votelab
La société à mission Votelab accompagne les structures publiques et privées dans l’organisation, la sécurisation, la mise en œuvre et l’analyse des votes à distance, au travers de plateformes digitales sécurisées par une blockchain éco-responsable, indépendante, française et en open-source. Fondée en octobre 2020 par une équipe de 4 entrepreneurs aguerris, elle a déjà bouclé un premier crowdfunding au travers d’une ICO (Initial Coin Offering) en septembre dernier, qui lui a permis de lever 3,5 millions de dollars contre l’émission d’une dette en crypto-monnaie, le $POWER. La start-up bordelaise a validé par un vote auprès de sa communauté l’échange de ce token $POWER (STO : Security Token Offerings) contre un token utilitaire du même nom émis par son partenaire CHAINR. Elle a ensuite facilité son introduction sur les marchés crypto en finançant la première campagne publicitaire d’une crypto-monnaie à la télévision française. Cette opération vise à consolider le token $POWER et à accélérer le développement technologique de la plateforme de vote électronique Civicpower, tout en lui garantissant une parfaite indépendance.

Le choix d’une IDO, après une ICO qui a mobilisé 2500 participants


Le choix du statut de société à mission dès sa création traduit l’état d’esprit de ses fondateurs et du projet global. La start-up ambitionne de placer les votants au centre de la démocratie en basant ses dispositifs de vote à distance sur des comptes individuels et personnels de vote sécurisé, gages d’un taux de participation plus élevé, d’un gain de temps, d’argent et d’une plus grande sécurité (anonymat du vote et traçabilité du processus).

De mai à septembre 2021, Votelab a mené une ICO (Initial Coin Offering), qui a abouti au placement de 24 millions de $POWER auprès de 2500 participants. Une opération qui permet d’accélérer les développements technologiques et R&D et de lancer la commercialisation des solutions de cloud de vote proposées par Votelab en France.

Forte de cette première expérience réussie et portée par l’enthousiasme rencontré, l’équipe décide de franchir une nouvelle étape début décembre et d’aller encore plus loin dans l’indépendance technologique de la solution. En détenant sa propre blockchain, Votelab prépare un système de vote capable de passer à l’échelle d’un pays de plusieurs dizaines de millions d'habitants. En facilitant l’IDO (Initial Dex Offering) et IEO (Initial Exchange Offering) du $POWER, Votelab permet à ce token de devenir le socle de cette nouvelle révolution. Une mise sur le marché de 2 millions de jetons $POWER (tokens $POWER) est prévue auprès de plateformes partenaires pour le tout début de l’année 2022 : ZEBITEX, la plateforme d’échange de crypto-monnaies française et PancakeSwap, l’un des principaux exchange décentralisé au monde contrôlé par Binance.

Assurer un développement solide tout en garantissant une parfaite indépendance


Depuis son lancement, Votelab propose des dispositifs permettant aux entreprises, associations et collectivités de conduire facilement leurs consultations et votes numériques grâce à la mise en œuvre de clouds de vote sécurisés par la blockchain.

Développer une infrastructure de blockchain de vote est plus qu’exigeant. Elle se doit d’être à la fois décentralisée pour garantir l’intégrité des contenus gérés, mais doit également garantir son fonctionnement durant les opérations de vote. Cela implique une blockchain d’application verticale, totalement séparée des blockchains généralistes. Pour y parvenir, nous avons mis en place un plan de développement en 3 étapes sur 2 ans. La phase 1, en cours, consiste à mettre en place une notarisation des données de consultation sur une plateforme indépendante des États et des GAFAM. La phase 2 se concentre sur la décentralisation de cette blockchain au travers d’un nouveau réseau économiquement viable et respectueux de l’environnement. La phase 3 devra quant à elle permettre à l’infrastructure de vote de supporter des élections politiques d’envergure nationale sans manipulation possible et dans le respect strict des principes généraux du droit électoral.” précise Christophe Camborde, co-fondateur et Président de Votelab.

Cette IDO&IEO vise à accélérer le développement technologique de Civicpower sur les deux prochaines années, pour permettre l'avènement d'un outil de consensus indépendant, garantissant un vote démocratique et gratuit pour les particuliers et les membres d’associations. Une campagne de communication est également engagée pour soutenir la diffusion et l’adoption de ce système de vote. Le vote en ligne recueille 78% d’avis favorables au sein de la population française. D’après un récent sondage*, il apparaît de fait particulièrement adapté aux usages numériques plébiscités par les nouvelles générations.

*Sondage Odoxa-Backbone consulting pour Le Figaro publié le 24 juin 2021

­Chiffres et informations clés sur Votelab
  • Date de création : octobre 2020
  • Nombre de collaborateurs : 14
  • Société basée à Bordeaux
  • ICO : réalisée entre mai et septembre 2021 - 2500 participants - 24 millions de $POWER ont été placés - une dette de 3,5M de dollars a été levée
  • IDO : lancement le 1e décembre 2021 - 2M de $POWER (tokens utilitaires) disponibles en 2022

FR 970x250

.



Vendredi 10 Décembre 2021



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Juillet 2024 - 16:31 Tout savoir sur l'architecture de la blockchain

Jeudi 20 Juin 2024 - 13:35 Bitcoin est-il un actif refuge?


Nouveau commentaire :