Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


45% des assureurs ont déjà noué un partenariat avec une Insurtech dans le monde

L’assurance de demain : 45% des assureurs ont déjà noué un partenariat avec une InsurTech dans le monde, selon l'Insurance Global FinTech Survey de PwC.


La nouvelle étude du cabinet de conseil et d’audit PwC Global InsurTech Report: Insurance’s new normal, driving innovation with InsurTech, démontre une accélération de la transformation digitale chez les acteurs de l’assurance. Les assureurs se révèlent de plus en plus enclins à s’associer avec des acteurs innovants à l’heure où 94% d’entre eux estiment que l'engagement client et une meilleure connaissance des risques sont les tendances les plus importantes en matière d'innovation.

Les assureurs traditionnels se transforment et cherchent des opportunités en dehors de leur entreprise

Malgré les menaces identifiées, plus de la moitié (52%) des assureurs pensent que l’innovation doit devenir un élément central de leur stratégie. Ils perçoivent et comprennent désormais mieux les avantages que les activités des InsurTech peuvent apporter à leur secteur (développement de produits et de services, augmentation de la base de données clients, optimisation des capacités analytiques…).Plus enclins à s’associer avec eux, 45% des dirigeants interrogés déclarent ainsi avoir déjà noué un partenariat avec une InsurTech alors qu’ils n’étaient que 28% l’année dernière.

L’étude souligne également que les assureurs qui s'associent souvent avec des acteurs innovants, seraient plus actifs que ceux du secteur des services financiers, davantage en position de surveillance et de réponse aux FinTech. Cependant, On notera cependant que 63% des assureurs se disent préoccupés par la question de la réglementation et de la protection des données personnelles quand ils collaborent avec des start-ups.

Les investissements se concentrent sur les technologies de data analytics et le mobile

Alors que seuls 16% et 25% des assurés utilisent des applications mobiles ou des sites web pour interagir avec leur assureur, le secteur s'interroge quant à la meilleure façon d'impliquer les clients tout en leur proposant les produits qu'ils désirent et qui répondent véritablement à leurs besoins. En s'associant avec des acteurs innovants des InsurTech et en apprenant à leurs côtés, les assureurs pourront renforcer leurs compétences en data analytics afin de mieux comprendre leurs clients et de toucher de nouveaux segments du marché. 84 % des assureurs interrogés affirment ainsi que l'analyse de données sera le principal domaine à bénéficier d'investissements technologiques dans l'année à venir, suivi par le mobile (58%). Une réussite qui dépend d’un élément clé : la transition vers un modèle davantage axé sur la prévention (aider les clients à éviter les accidents), ainsi que sur la possibilité de souscrire des polices d'assurance à la demande et à la carte.

L'émergence de technologies de data analytics va également permettre aux assureurs de se concentrer sur les opportunités offertes par l'Internet des Objets (IoT). Le succès de l’Intelligence Artificielle (IA) libèrera du temps pour les professionnels expérimentés qui pourront ainsi travailler sur des décisions plus complexes, nécessitant une réflexion en profondeur. Un avantage qui ne doit pas être sous-estimé puisque 87% des assureurs déclarent rencontrer des difficultés à recruter et à fidéliser des talents dotés des compétences adéquates pour innover. Dans ce contexte, les assureurs cherchent également à acquérir des start-ups, à s'associer avec des partenaires innovants et à encourager les projets d’open innovation auprès de leurs collaborateurs afin d’attirer les talents de demain.

La blockchain constitue de plus en plus une technologie motrice de la transformation des assureurs

La blockchain représente de nombreux avantages pour les assureurs :
  • Automatiser les processus de déclaration des sinistres, réaliser des économies et proposer des avantages aux consommateurs ;
  • Rationaliser les données, conférer davantage de visibilité et de contrôles aux souscriptions ;
  • Regrouper et répartir les risques ou les pertes liées aux catastrophes, permettant ainsi un contrôle, une compréhension et une transparence des expositions et des processus de déclaration de sinistres accrus.

L’an dernier, seuls 17% des assureurs considéraient la blockchain comme une tendance en matière d’innovation contre 50% cette année. 81% des assureurs sont maintenant familiarisés avec la technologie blockchain et s'attendent à une adoption massive dans l’ensemble du secteur. Mais, alors que 100% des assureurs prévoient d'intégrer la blockchain dans leur système de production d’ici 2021, seulement 8% déclarent prévoir investir dans l'année qui encours. Le rythme d'investissement devra donc s'accélérer considérablement pour atteindre cet objectif à 5 ans.

Source : PwC
Notez

le Mardi 15 Août 2017 à 16:24 | Lu 636 fois

Nouveau commentaire :