Comment des Fintechs se sont financées par le crowdfunding et les actifs numériques…

Crowdlending, CrowdEquity, CrowdRoyalties, Actifs numériques ? Le financement participatif permet de nombreuses possibilités de financement de vos investissements matériels ou immatériels, sur des durées plus ou moins longues par du prêt, de l'obligation, du minibon, de la participation au capital ou des royalties.


Le « CrowdTuesday » est un événement réunissant les acteurs du crowdfunding au niveau local.
Le « CrowdTuesday » est un événement réunissant les acteurs du crowdfunding au niveau local.
Le CrowdTuesday organisé le 3 décembre 2019 au Palais Brongniart à Paris en partenariat avec Financement Participatif France et Finance Innovation était consacré aux canaux de financements des FinTechs ouverts aux particuliers : crowdfunding & actifs numériques

Crowdlending : comment monemprunt.com a eu recours à My Options ?

Stéphane Bunouf, fondateur et CEO de MyOptions

Crowdroyalties : comment l'entreprise Nota-PME a eu recours à WEDOGOOD ?

Patrick Senicourt, président et fondateur de Nota PME et Adrien Dehelly, co-fondateur de WEDOGOOD

Crowdequity : comment Mipise a eu recours à Edulis ?

Jean-Michel Errera, DG et co-fondateur de Mipise et Philippe Lagarde, DG de Edulis

Actifs numériques : Comment Kriptown permet aux startups de se financer auprès d’investisseurs issus de l’UE ?

Mark Kepeneghian, CEO et fondateur de Kriptown

Vous êtes une fintech ? Voici ce qu’il fallait retenir :

Les plateformes de crowdlending et de crowdequity servent à compléter la stratégie de financement d’une startup fintech en apportant des liquidités supplémentaires le plus souvent via des investisseurs privés, business angels et autres fonds entrepreneurs. Ces plateformes offrent également aux fintechs de la visibilité grâce à une stratégie de communication digitale souvent couplée avec une stratégie de communication ‘phygitale’.

Certaines fintechs n’hésitent pas à avoir recours à des plateformes faisant déjà partie de leurs clientes. Si la campagne de financement sur une plateforme est assez rapide, il convient de bien préparer en amont le dossier de mise en ligne. A noter également qu’il ne faut pas proposer un taux trop faible aux investisseurs car l’investissement dans une fintech demeure risqué (le seuil psychologique semble se situer aux alentours de 8%).

Une autre solution que les fintechs peuvent envisager sont les plateformes de crowdroyalties et qui consiste à verser de façon régulière (ex : tous les trimestres) un certain pourcentage de leur chiffre d’affaires. Avantage majeur : les contributeurs sont aussi ambassadeurs : ils ont donc intérêt à faire connaître la fintech pour doper son CA. Autres avantages : pas d’effet dilutif (contrairement au crowdequity), beaucoup de flexibilité (par rapport au crowdlending), facilité d’utilisation (modification de l’investissement en cours de vie).

Enfin, les fintechs qui veulent lever des montants plus élevés peuvent avoir recours aux actifs numériques (tokens sécurisés). Kriptown, la Bourse des startups, permet ainsi la mise en relation entre investisseurs (particuliers ou professionnels) et startups souhaitant lever des fonds, après une due diligence pointue et externalisée permettant de s’assurer de la qualité de leur dossier.

Vous trouverez les slides des interventions à télécharger ici :

le Vendredi 6 Décembre 2019 à 11:55 | Lu 454 fois

Nouveau commentaire :