Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


« Intelligence artificielle, blockchain, technologies quantiques : 3 technologies qui révolutionnent l’industrie financière »

Mené en mode projet par le Pôle de compétitivité mondial Finance Innovation, ce livre blanc a pour objectif d’identifier les domaines d’innovation prioritaires de la prochaine décennie, faisant ainsi émerger une vision prospective pour l’industrie financière.


Paris, 22 février 2019 - Lancé en décembre 2017 à l’initiative du Pôle de compétitivité mondial Finance Innovation et parrainé par Antoine Petit, Président Directeur Général du CNRS, ce livre blanc porte une réflexion sur trois innovations majeures : intelligence artificielle, blockchain et technologies quantiques.

L’intelligence artificielle (IA) : grâce à la multiplication des jeux de données, à la recherche algorithmique et au décuplement des puissances de calcul, l’IA est entrée dans une nouvelle ère. Les applications, tirant profit des masses de données désormais produites par l’économie, se multiplient et touchent à toute la chaîne de valeur de la finance.

La blockchain : grâce à ses qualités de transparence et de sécurité, la blockchain va devenir un incontournable de l’industrie financière. Même si cette technologie est aujourd’hui essentiellement associée aux crypto-monnaies, elle s’applique d’ores et déjà à bien d'autres domaines.

Les technologies quantiques : un des atouts de l'informatique quantique est de pouvoir résoudre des questions insolubles pour les ordinateurs d’aujourd’hui. Il s'agit par exemple de problèmes de nature exponentielle dont la complexité augmente avec la dimension des données à traiter. C’est pourquoi, même si elles ne sont pas au même niveau de maturité que les deux premières, le livre blanc questionne les problématiques soulevées par ces technologies.

Ces technologies représentent à terme un véritable changement de paradigme pour les métiers de la finance, leur permettant d’accélérer leur transformation numérique voire de changer d’échelle. Comment alors maximiser leur impact afin de réinventer l’industrie financière ? C’est pour répondre à cette question que le livre blanc s’est construit autour de 3 objectifs :

1. Établir un diagnostic des besoins et des opportunités de développement offerts par l’IA, la blockchain et les technologies quantiques dans le secteur de la finance ;

2. Identifier des « Domaines d’Innovation Prioritaires » (DIP) générateurs de croissance, de compétitivité et d’emplois ;

3. Faire un appel à projets auprès de l’écosystème de la filière pour mettre en œuvre ces innovations.

Des enseignements pour chaque enjeu de l’industrie financière

Refonte totale de l’expérience client

C'est une expérience client totalement refondue que la banque et l'assurance délivreront demain à travers des services personnalisés. Traitée et analysée par l'IA, la masse gigantesque de données disponibles leur permettra de connaître parfaitement chacun de leurs clients et de leur proposer des contrats individualisés et adaptés à leurs besoins.

Des méthodes d’organisation plus agiles et une redéfinition des métiers

En « augmentant » le conseiller ainsi débarrassé des tâches à faible valeur ajoutée, l’IA lui permettra de se concentrer pleinement sur l'écoute client et l'interaction avec l'humain. Ce changement dans les tâches du collaborateur va impliquer une évolution vers de nouvelles méthodes d’organisation plus agiles. Cela conduit déjà à une évolution des métiers et des emplois dans la finance, historiquement très segmentés. Bien sûr, de nouvelles compétences techniques seront recherchées mais ce sera aussi le cas des compétences sociales et émotionnelles (empathie, leadership, créativité, etc.), plus difficilement automatisables. De quoi réinventer complétement les domaines de la gestion des talents et de la formation.

Emergence de nouveaux modèles d’affaires

Ces profondes transformations internes sont à mettre en regard du bouleversement des marchés de la finance que représente la blockchain. Cette nouvelle technologie, accompagnée par les crypto-actifs et les « smarts contracts », permet de transférer des actifs entre individus en toute sécurité, sans intermédiaire ni tiers de confiance. Le marché des mouvements financiers internationaux s'en verra totalement modifié, de même que surgiront de nouveaux modèles d'affaires et de nouveaux acteurs, sans parler du gisement que représentent les 1,7 milliard de personnes encore non bancarisées dans le monde…

Amélioration de l’efficacité opérationnelle

L’IA pourrait améliorer le scoring et le ciblage, la gestion du risque, les activités de contrôles avec l’envoi d’alertes automatiques permettant un accompagnement plus précis des clients. D’autres domaines comme la lutte contre la fraude peuvent bénéficier des apports de l’IA.

Une démarche collective avec plus de 200 participants

« Ce livre blanc, produit par le formidable écosystème du Pôle, vise à accélérer le développement de projets innovants et de rupture entre Fintech et grands groupes financiers en prenant appui sur les technologies pour une finance humaine et durable », explique Joëlle Durieux, Directrice générale du Pôle de compétitivité mondial Finance Innovation.

Plus de 200 participants ont ainsi contribué aux sept sous-groupes de travail à travers 60 réunions de décembre 2017 à avril 2018.

La réflexion et les analyses menées par les différents groupes de travail ont été largement nourries par des exemples opérationnels (cas d’usage) issus du domaine de l’industrie financière mais aussi d’autres secteurs afin d'identifier la valeur ajoutée de leur introduction dans la finance.

Ce livre blanc a vocation à être diffusé dans l’industrie financière et les autres secteurs de l’économie pour lancer de nouveaux projets collaboratifs répondant aux DIP identifiés. Ces derniers ont une portée majeure car ils concernent :
les fintechs, les banques et les assurances qui proposeront des solutions innovantes ;
l’ensemble des métiers de la banque et de l’assurance ;
les experts techniques qui souhaitent contribuer à la compétitivité de l’industrie financière.
Notez

le Vendredi 22 Février 2019 à 18:02 | Lu 380 fois

Nouveau commentaire :