Les épargnants européens doivent-ils se résilier ?

par Katharina Lueth, vice-présidente de Raisin pour l'Europe


Katharina Lueth, vice-présidente de Raisin pour l'Europe et dirigeant l'expansion du marché des dépôts de Raisin au-delà de l'Allemagne, s'exprime sur la situation actuelle de l'épargne en Europe et sur les options qui s'offrent aux consommateurs :

«Nous avons constaté une augmentation du volume de l'épargne durant la pandémie. Les ménages mettent de côté une part importante de leur revenu en raison de l'incertitude grandissante et du manque de possibilités de consommation. Depuis l'extrême volatilité des marchés qui a débuté en mars dernier, on a également mis davantage l'accent sur les investissements à faibles risques. Les consommateurs favorisent une épargne de précaution, en effet ils veulent conserver l'accès à leur argent à court terme au cas où ils en auraient besoin. Cela signifie que la majorité de leur épargne est conservée sur des comptes courants sans rendement ou, pire encore, à taux d'intérêt négatifs.

Lorsque les gens mettent autant d'argent de côté, ils devraient idéalement s'assurer d'un certain rendement sur celui-ci. Même dans les pays où les taux sont faibles et négatifs, les épargnants peuvent encore réaliser des gains. Au minimum, pour protéger leur épargne face à l'inflation, et si possible pour faire des bénéfices. Ceux qui se préoccupent du court terme peuvent se tourner vers les produits de dépôt à terme de 3 ou 6 mois.

Pour les épargnants qui gèrent activement leur épargne et souhaitent profiter des options disponibles, placer de l'argent dans un produit d'épargne est un moyen de départager l'argent que l'épargnant ne veut pas dépenser, et donc de l'aider à respecter son budget.
»

À propos de Raisin
Un précurseur de l’open banking et leader pan-européen de l’épargne et de l’investissement à travers une plateforme unique, la fintech berlinoise fut créé en 2012 par Dr. Tamaz Georgadze (CEO), Dr. Frank Freund (CFO) et Michael Stephan (COO). Les plateformes de Raisin — sous la marque WeltSparen dans les pays germanophones — font tomber les barrières pour faciliter l’épargne des consommateurs européens et des PME: la marketplace Raisin offre des comptes de dépôts garantis attractifs et faciles d’accès sans coûts de souscription à travers l’Europe, ainsi que des produits d’investissement en ETF et des plans d’épargne retraite à bas coûts en Allemagne. Grâce à une seule ouverture de compte en ligne, les clients de Raisin ont accès à une gamme diversifiée de produits d’épargne et peuvent ensuite gérer simplement leur patrimoine en ligne. Depuis 2013, Raisin a intermédié plus de 27,5 milliards d’euros auprès de plus de 29,500 clients et 100 banques partenaires à travers 30+ pays européens. Raisin a été nominé parmi les top 5 fintechs des Fintech 50 et est soutenu financièrement par d’investisseurs institutionnels américains et européens tels que btov Ventures, Goldman Sachs, PayPal Ventures, Thrive Capital, Index Ventures, Orange Digital Ventures et Ribbit Capital. Raisin UK basé à Manchester, banking-as-a-service Raisin Bank à Francfort, fairr.de, et Raisin Technology appartiennent tous au groupe Raisin.

Lire aussi : Les banques entre le marteau et l'enclume


.

Lundi 21 Décembre 2020
Lu 967 fois

Nouveau commentaire :