Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Investir est ? la port?e de tous


Pour cette rentrée, pourquoi ne pas choisir un métier d’avenir et devenir UX Researcher ?

Des salaires intéressants compris entre 32K pour les juniors et 70K pour les seniors


Pour cette rentrée, pourquoi ne pas choisir un métier d’avenir et devenir UX Researcher ?
FERPECTION, conseil en études et recherches UX pour l’amélioration des sites et applications mobiles, présente les spécificités d’un métier totalement méconnu, celui d'UX Researcher.

« Depuis ces dernières années, l’émergence et l’avènement du Web ainsi que les nouveaux modes de consommation ont créé de nouveaux emplois particulièrement intéressants. Parmi eux, celui d’UX Researcher. Par définition, la recherche UX tend à comprendre les attentes et les freins des utilisateurs. C’est un travail varié, passionnant, où l’on apprend à questionner au sens large, tout en cultivant une capacité d’écoute active et un sens de l’analyse pointu. Pour mieux connaître les différences avec l’UX et l’UI design, ainsi que les formations, les missions ainsi que les salaires, nous présentons toutes les informations sur ce métier en plein essor », a commenté Thibault Geenen, CEO & fondateur de Ferpection.

Que fait un UX Researcher ?


L’un des rôles de l’UX Researcher est de comprendre les attentes et les blocages des utilisateurs lors de leur navigation sur un site web ou une application mobile, qu’ils soient prospects, clients, collaborateurs, etc. C’est un métier qui requiert de poser les bonnes questions et pour cela deux qualités sont indispensables : l’empathie et l’écoute.

L’UX Researcher met ensuite sa capacité d’analyse en application en prenant en compte les biais inhérents aux techniques d’étude choisies afin de les retransmettre fidèlement. L’UX Researcher peut recourir à des approches qualitatives (entretiens individuels ou focus group) ou quantitatives (tests utilisateurs à distance ou sondages quantitatifs).

L’UX Researcher s’accompagne de compétences techniques, mais le catalogue des méthodologies et des outils disponibles ne cesse d’évoluer et il est donc impossible de tous les maîtriser. De ce fait, une partie de l’expertise de l’UX Researcher est de savoir faire appel à d’autres spécialistes de l’UX pour se concentrer sur la manière d’aborder les projets de recherche et leur cadrage.

Quelles différences entre un UX Researcher et un UX designer ou un UI designer ?


L’UX Research aide les entreprises à mieux comprendre leurs utilisateurs et doit donc aimer questionner, écouter et mettre au jour les points de blocages et les difficultés rencontrées.

Pour les personnes qui préfèrent plutôt créer, l’UX ou l’UI design sont de meilleures options.

En effet, l’UX designer a pour objectif de concevoir et d’apporter au visiteur la meilleure expérience utilisateur qui soit. Il réfléchit donc à la manière dont la personne va interagir avec la machine via son interface.

L’UI Designer, de son côté, est en charge de représenter et de créer cette interface graphique afin de la rendre agréable à parcourir.

Pour cette rentrée, pourquoi ne pas choisir un métier d’avenir et devenir UX Researcher ?
« Il est tout-à-fait possible de combiner ces trois métiers. Mais pour la bonne réalisation de la plupart des projets UX, cela devient rapidement contre-productif à cause des mêmes biais cognitifs que vous étudiez en tant que chercheur. Nous sommes tous sensibles aux biais de confirmation qui nous portent inconsciemment à valider ce en quoi nous croyons, plutôt que de comprendre avec neutralité. Il est donc plus qu’essentiel de séparer la création de la compréhension. Pour un UI designer, la frustration de délaisser la création peut venir s’ajouter. Dans l’UX Research, on est plus observateur que créateur et ces compétences à elles seules, offrent de belles opportunités d’évolution », a développé Thibault Geenen, CEO & fondateur de Ferpection.

Quelles carrières pour un UX Researcher ?


Aujourd’hui, un UX Researcher peut devenir consultant UX freelance, un métier qui se prête bien à celles et ceux qui aiment l’autonomie et la diversification de leurs missions.

Pour les personnes qui préfèrent gravir les échelons en entreprise sur des postes internationaux ou des postes plus techniques, il est possible de devenir ensuite product owner.

D’autres peuvent également s’ouvrir à d’autres disciplines en innovation ou en design thinking par exemple.

D’autres carrières vont rapidement émerger pour les prochaines années à venir, mais restent encore difficiles à déceler avec cette discipline encore très récente.

Quelle formation choisir pour devenir UX Researcher ?


Il n’y a pas encore aujourd’hui de diplôme spécifique dédié à l’UX Research et l’on retrouve sur le marché des personnes aux profils variés exerçant avec talent ce métier. C’est également une force car les études UX se nourrissent de pluridisciplinarité.

Ces profils peuvent tout autant venir de la formation initiale que de la reconversion professionnelle avec trois grands archétypes principaux :

  • L’UX Designer, ayant une formation en design ou en ergonomie et qui souhaite s’investir plus sur l’amont du travail créatif.
  • Les personnes ayant suivi une formation de type école de commerce, appréciant le contact, et qui se reconvertissent après une expérience en institut d’étude, en marketing ou en communication.
  • Les profils académiques en sciences humaines et sociales, comme la psychologie. Plus que dans le monde anglo-saxon, les profils académiques sont davantage éloignés des entreprises privées et peuvent parfois avoir du mal à s’adapter. Le monde du digital et son agilité peuvent heurter celles et ceux qui se sont construits autour d’une approche plus « pure » d’un point de vue académique.

Cependant, comme tout sujet relatif au digital dont le milieu évolue extrêmement vite, être proactivement curieux et aimer le changement sont des prérequis à cette carrière.

Il existe des cours appelés « UX Research » ou « recherche utilisateur » au sein des formations UX Design de l’École des Gobelins ou de l’École Multimédia par exemple. D’autres formations plus générales peuvent également proposer des cours. Ensuite, un stage ou un contrat de professionnalisation permettra de mettre en place concrètement des tests utilisateurs, des focus groups, des tris de cartes, Google analytics ainsi que des approches guérilla (guérilla tests, guérilla UX, UX analytics).

Quels salaires pour un UX Researcher ?


Côté rémunération, les salaires sont proches de ceux des UX Designers avec des montants très confortables.

Le salaire d’un UX Researcher Junior (entre 0 et 3 ans d’expérience) est compris entre 32K et 40K en Ile-de-France et entre 28K et 39K en province).

En revanche, puisque le métier est nouveau, les profils confirmés avec plus de 5 à 6 ans d’expérience sont rares et les données pour les plus seniors manquent encore. Vraisemblablement, pour une personne confirmée (entre 4 et 7 ans d’expérience) les salaires peuvent varier entre 44K et 48K en Île-de-France et entre 38K et 45K en Province.

Enfin, pour les profils séniors de plus de 8 ans d’expérience, il est possible d’envisager des rémunérations entre 50K et 70K en Île-de-France et entre 45K et 60K en Province.

(sources 2021 : Urban Linker, Michael Page, LinkedIn, Digirocks, Glassdoor, Hays, Iergo).

À propos de Ferpection
Fondée en novembre 2014 par Thibault Geenen (ex-Coca Cola) et Arnaud Limbourg (ex-BlaClaCar), Ferpection apporte conseils et études UX pour améliorer en continu la valeur des sites, applications mobiles et projets omni canaux. Ferpection collabore avec de nombreuses sociétés prestigieuses telles Samsung, L’Oréal, Lacoste, Leroy Merlin, LVMH, Vinci, Société Générale... afin d’optimiser l’expérience utilisateurs sur leurs sites internet, applications mobiles et en magasin. A travers sa plateforme d’étude et le savoir-faire de ses experts en UX Research, Ferpection délivre les attentes clients, les forces et faiblesses d'un site ou application de ces projets ainsi que le plan d’action composé d’améliorations priorisées et de recommandations UX personnalisées.


Vendredi 19 Août 2022



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Février 2024 - 09:30 Signicat renforce sa présence en Allemagne


Nouveau commentaire :