Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Investir est ? la port?e de tous


Deloitte révèle les tendances tech pour 2022


Deloitte publie les Tech Trends 2022, le rapport identifiant depuis treize ans les enjeux majeurs du secteur de la Tech. A travers ce travail, les experts du cabinet analysent six tendances clés au cœur des sujets d’innovation et d’efficacité opérationnelle des entreprises.

Dans le contexte pandémique de ces deux dernières années, la technologie et la digitalisation ont connu une accélération majeure en réinventant l’environnement de travail tant au niveau des interactions au sein de l’entreprise, qu’avec l’ensemble de l’écosystème externe que ce soit en BtoB, BtoC ou BtoBtoC, afin de permettre aux entreprises de maintenir une qualité de service optimale, et de renforcer le lien.

Le rapport met en lumière la manière dont les entreprises se sont engagées dans le déploiement de nouvelles solutions – tels que l’automatisation à l’échelle, l’utilisation de la blockchain et des cryptomonnaies, l’intégration du cloud, le partage des données entre acteurs, l’IA au service de la cyber sécurité etc.) – et offre des pistes de réflexion pour des nouveaux modèles d’affaire et de développement pour les 18 à 24 mois.

« La performance des entreprises dépendra de sa capacité à accélérer la transformation et la consolidation de son IT et de son système d’information (SI), pour mieux accompagner les secteurs d’activité dans le déploiement de nouveaux modèles d’affaire. Notre conviction est que les deux technologies incontournables pour cette émergence des nouveaux modèles d’affaire sont : la mise en place de plateformes de partage de la donnée, et le déploiement de la blockchain qui est aujourd’hui une technologie mature. Les autres tendances technologiques seront, quant à elles indispensables pour consolider et optimiser les fondations du SI. » affirme Béatrice Honnoré, Associée en charge de l’offre Technology, Vision et Architecture chez Deloitte.

Le partage des données facilité


Le partage de données anonymisées au sein des organisations est une réelle avancée permettant l’émergence de nouveaux modèles économiques ou typologies de produits innovants.

Actuellement, la manipulation et le partage des données est fortement réglementé par la RGPD et l’European Act car l’anonymisation et la protection des données est un sujet à la fois sensible et central dans le monde de la Tech. Les avancées technologiques dans ce
domaine ont récemment prouvé qu’il est tout à fait possible et utile de partager sa donnée de manière sécurisée pour atteindre des objectifs communs entre partenaires, et de rester mondialement compétitif tout en respectant les réglementations.

Par exemple, le retail media ou publicité adressée est en plein essor grâce à la mutualisation des données des grands acteurs du retail (Carrefour, Auchan etc.) avec des CPGs (L’Oréal, Procter & Gamble etc.). En effet, qu’il s’agisse des données physiques collectées en magasin, issues des sites marchands ou d’autres canaux, les retailers peuvent tirer parti de ces informations provenant de clients ayant déjà un intérêt pour l’enseigne afin de proposer aux marques une vision client unifiée à 360° et exploitable dans une perspective marketing.
Aujourd’hui et d’après le rapport Forrester, les études montrent que plus de 70% des décideurs dans le monde de la data élargissent leur capacité à utiliser de la donnée externe.

Le cloud devient vertical par industrie


Le cloud accélère l'innovation dans tous les secteurs en mettant en place des solutions personnalisables intégrant la connaissance des métiers et permettant ainsi de couvrir des besoins sectoriels et plus simplement IT. Cela implique pour une entreprise une implémentation plus complexe demandant une bonne vision à la fois technologique et métier. Cette évolution du cloud vers la spécialisation de services par industrie aura à minima deux impacts majeurs pour les CIO : l’accélération des stratégies Move to Cloud malgré des freins continuant à persister, et l’évolution des modèles opérationnels et des compétences des équipes.

La progression du cloud et de son intégration dans les process des entreprises gagne encore en vitesse. Selon les analyses de Deloitte, la valeur du marché de l’industrie du cloud atteindra 640 milliards de dollars dans les cinq prochaines années.

Blockchain : prête pour le business


Les plateformes blockchain et DLT (Distributed Ledger Technology) changent fondamentalement la nature des activités commerciales, au-delà des frontières organisationnelles et aident les entreprises à réinventer la façon dont elles créent et gèrent les actifs tangibles et numériques pour devenir plus agiles et efficaces.

80% des participants au sondage Global Blockchain 2021 de Deloitte sont certains que les revenus de leur industrie augmenteront grâce à une transition vers la blockchain ou l’utilisation de crypto-monnaies.

La blockchain est une amélioration accessible à toutes les entreprises, même les plus traditionnelles, et permet l’émergence de startups dont le business est centré sur la blockchain et les crypto-actifs, qu’il s’agisse de traçabilité, de certification / gestion d’identité numérique, d’achat/vente de cryptoactifs, de conservation, de création de NFT (Non Fungible Token) …

IT Disruptive : automatiser à grande échelle


Les entreprises sont depuis plusieurs années dans une phase de modernisation de leur back-end de gestion en passant d’un modèle manuel traité par l’Humain à un modèle d’automatisation à l’échelle. Ces démarches permettent de mieux répondre aux clients et partenaires, mais aussi de remobiliser les collaborateurs vers des activités à plus fortes valeur ajoutée avec éventuellement un parcours d’accompagnement pour
développer de nouvelles compétences.

Un récent sondage mené par Deloitte auprès de dirigeants dans le secteur de la Tech a permis d’établir que, pour les deux tiers des répondants, l’automatisation permettait aux salariés une meilleure productivité et une réduction des coûts. 95% de ces chefs d’entreprises considèrent que l’automatisation est désormais une priorité pour augmenter la qualité de vie des salariés et la sécurité de l’entreprise.

Parmi les technologies phares, il y a bien sûr la RPA (Robotic Process Automation), adoptée par 94% du marché (78% en cours d’implémentation, et 16% en prévision selon une étude Deloitte 2021). De nombreuses autres technologies, telles que l’IA, le Low Code et le Process Mining vont fortement accélérer pour répondre aux enjeux d’automatisation à l’échelle.

Cyber IA : densifier la défense de nos réseaux


Alors que les organisations luttent contre les failles de sécurité, la cyber IA peut être un multiplicateur de force, permettant aux équipes de sécurité non seulement de réagir plus rapidement que les hackers mais aussi d’anticiper leurs mouvements, rendant ainsi le
coût des attaques prohibitif.

Le télétravail, complexifiant la protection d’une entreprise, a généré de nouvelles portes d’entrée pour les hackers. La nature des attaques, se structurant désormais sous forme de crime organisé, est particulièrement puissante et dangereuse pour les grandes organisations publiques ou privées.

La cyber IA et l’automatisation des process pour détecter et répondre aux attaques en temps réel est aujourd’hui la solution de défense la plus efficace pour les entreprises. Il s’agit notamment de capter la donnée et de la stocker dans un datalake, pour pouvoir y appliquer des analyses d’écarts par rapport à des situations standard d’attaque, afin de pouvoir anticiper dans la mise en œuvre de solutions de protection. L’IA
va permettre de renforcer la prévention.

La stack technique devient physique


L’explosion des appareils connectés et l’augmentation de l’automatisation des tâches physiques refondent le périmètre de responsabilité et le modèle opérationnel des DSI en charge des services couplés à l’équipement connecté des usines intelligentes, robots industriels, drones, appareils dotés de capteurs et d’innombrables autres actifs cruciaux pour l’activité des entreprises.

Les véhicules connectés vont générer 10 Exabytes de données par mois en 2025, sachant que 98% du trafic IoT est non chiffré selon une étude Gartner. Donc, ce nouveau monde de l’IoT ne fait que renforcer les besoins d’accélérer la mise en œuvre de l’automatisation à l’échelle, des plateformes data partagées, de la Cyber IA, et du Cloud verticalisé.

« A l’ère de la connectivité et de l’automatisation, nous ne devons jamais oublier que l’humain est plus important que l’informatique (…) nous devons trouver et recruter les talents détenant les compétences techniques qui mèneront à l’innovation. » déclare Brad Chedister, Chief Technology and innovation Officer chez DEFENSEWERX et contributeur au rapport Tech Trends 2022. Ainsi, de nouveaux métiers voient le jour depuis quelques années, et cette tendance va s’accélérer fortement.

970x250


Vendredi 11 Février 2022



Nouveau commentaire :