Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière


Télécom Paris, Mazars et la Caisse des Dépôts lancent la chaire de recherche TrustShare

pour améliorer l’efficacité des blockchains


Télécom Paris, Mazars et la Caisse des Dépôts lancent la chaire de recherche TrustShare
Paris, le 15 avril 2022, ParisLa blockchain trouve de nombreuses applications dans notre quotidien et est appelée à prendre de plus en plus d’ampleur dans un avenir proche. Télécom Paris, Mazars et la Caisse des Dépôt, avec le soutien de la Fondation Mines-Télécom, créent la chaire « TrustShare », dont le programme de recherche vise à concevoir des algorithmes décentralisés plus efficaces, respectueux de la confidentialité et adaptés à la variété des usages de la blockchain.

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission de données, basée sur un système de registre décentralisé, infalsifiable, transparent et sans tiers de confiance. Elle permet un partage fiable de données et l’échange d’actifs de manière cohérente et équitable, au sein de systèmes dont les usagers peuvent avoir des intérêts contradictoires et pouvant induire une méfiance réciproque.

Les travaux de la chaire TrustShare mettront l’accent sur les bases algorithmiques des blockchains afin de découvrir de nouvelles implémentations de partage de données et de transfert d’actifs décentralisés, notamment lorsque plusieurs entités sont impliquées au sein d’une chaîne d’approvisionnement ou lorsque plusieurs chaînes entrent en interaction.

Petr Kuznetsov, Professeur à Télécom Paris, Institut Polytechnique de Paris et titulaire de la chaire TrustShare, explique : « Pour créer des systèmes de partage de données plus efficaces et moins gourmands en énergie que les solutions blockchain conventionnelles, nous avons deux façons de procéder : on peut considérer un problème à résoudre plus simple, moins générique mais au contraire spécifique à un usage précis, comme le problème du transfert d'actifs (e.g., cryptomonnaie). On peut aussi envisager un modèle de fonctionnement plus fort, par exemple avec certaines hypothèses de confiance défini pour des groupes réduits de participants, impliqués dans un smart contract. Au sein de la chaire, nous allons explorer ces deux directions simultanément. »

Pour un acteur international de l’audit et du conseil comme Mazars, l’intérêt de la blockchain apparait évident. Luis Belmar Letelier, associé Mazars commente : « Mazars souhaite contribuer à la structuration de la filière des algorithmes de confiance s’appuyant sur des systèmes distribués, et à en devenir l’un des acteurs de référence. Ces systèmes sont appelés à se développer notamment dans les relations d’affaires, au niveau des transactions physiques comme financières, et au sein de leurs écosystèmes juridiques, comptables et fiscaux associés. »

La sécurité des blockchains étant un élément crucial, le programme de recherche comporte un volet sur la confidentialité et le contrôle de l’accès aux informations, sous la supervision de Matthieu Rambaud, Maître de conférences à Télécom Paris, Institut Polytechnique de Paris et spécialiste en cryptographie : « Il s’agira par exemple de permettre à chaque signataire de vérifier l’intégrité des parties d’un contrat qui le concernent, sans pour autant qu’il ait accès à l’intégralité du document. »

La Blockchain étant un véritable enjeu pour le secteur bancaire et financier, le groupe Caisse des Dépôts s’est également associé à la Chaire. Pour Nadia Filali, responsable du Programme Blockchain et Cryptoactifs de la Caisse des Dépôts, « ce partenariat s’inscrit dans la continuité des actions que la Caisse des Dépôts mène pour soutenir l’écosystème de la recherche académique française, tout particulièrement en ce qui concerne la technologie Blockchain et ses applicatifs en termes de confiance et de certification numériques. Pouvoir bénéficier d’une expertise de haut-niveau sur ces sujets est un enjeu primordial en termes de souveraineté numérique, aux échelles française et européenne.

Par ailleurs, cette chaire permettra également d’avancer efficacement sur les questions plus spécifiques telles que l’interopérabilité des blockchains ou de la consommation d’énergie de ces dernières, la transition énergétique étant l’une des priorités de la Caisse des Dépôts. »

La chaire TrustShare a donc pour objectif de conduire une recherche académique de pointe dans un esprit interdisciplinaire qui contribuera à donner aux partenaires une visibilité internationale sur la thématique. Elle a également vocation à contribuer à la formation des praticiens et professionnels afin de placer Télécom Paris parmi les établissements de référence pour la recherche et la formation dans ce domaine.

Pour en savoir plus : trustshare.telecom-paris.fr

Programme scientifique de la Chaire TrustShare

  • Axe 1 – Reconfiguration active dans des systèmes de réplication de données, dont les membres et leurs liens de confiance mutuelle sont soumis à des mises à jour pilotées par l’utilisateur. Cet axe est basé sur les résultats récents sur la reconfiguration décentralisée asynchrone et les services répliqués tolérants aux fautes byzantines.
  • Axe 2 – Propriété de redevabilité (‘accountability’) dans les services répliqués dynamiques : définir les spécifications, prouver les limites de complexité, concevoir des implémentations et analyser les performances.
  • Axe 3 – Fédérer la confiance : étudier les possibilités et limites des quorums fédérés pour construire des systèmes de stockage et de cryptomonnaies.
  • Axe 4 – Réconcilier les blockchains : explorer les interactions inter-chaînes, avec un défi particulier sur la question du temps et la recherche de solutions asynchrones plus efficaces.
  • Axe 5 – Contrôle d’accès et confidentialité dans le contexte d’une défiance réciproque : s’interroger sur la confidentialité et la sécurisation du calcul multi-acteurs sur les chaînes d’approvisionnement.

Télécom Paris, Mazars et la Caisse des Dépôts lancent la chaire de recherche TrustShare
À propos de Télécom Paris
Télécom Paris est une grande école du top 5 des écoles d’ingénieurs généralistes françaises. Reconnue pour sa proximité avec les entreprises, cette école publique garantit une excellente employabilité dans tous les secteurs et apparait comme la 1re grande école d’ingénieurs sur le numérique. Avec des enseignements d’excellence et une pédagogie innovante, Télécom Paris est au cœur d’un écosystème d’innovation unique, fondé sur l’interaction et la transversalité de sa formation, de sa recherche interdisciplinaire, de son incubateur d'entreprises et de son campus. Son laboratoire LTCI est présenté par l’HCERES comme une unité phare dans le domaine des sciences du numérique, tandis que le laboratoire i3 (unité mixte de recherche 9217 du CNRS), poursuit un programme de recherche multidisciplinaire centré sur l’innovation. Membre fondateur de l’Institut Polytechnique de Paris, école de l’IMT (Institut Mines-Télécom), Télécom Paris se positionne comme le laboratoire à ciel ouvert de tous les grands défis technologiques et sociétaux.

A propos de Mazars
Mazars est un groupe international et intégré spécialisé dans l’audit, la fiscalité et le conseil ainsi que dans les services comptables et juridiques (Dans les pays où les lois en vigueur l’autorisent). Présents dans plus de 90 pays et territoires à travers le monde, nous nous appuyons sur l’expertise de plus de 44 000 professionnels – plus de 28 000 au sein de notre partnership intégré et plus de 16 000 via « Mazars North America Alliance » – pour accompagner les clients de toutes tailles à chaque étape de leur développement.

A propos du Groupe Caisse des Dépôts
La Caisse des Dépôts et ses filiales constituent un groupe public, investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique des territoires. Elle regroupe cinq domaines d’expertise : les politiques sociales (retraite, formation professionnelle, handicap, grand âge et santé), les gestions d’actifs, le suivi des filiales et des participations, le financement des entreprises (avec Bpifrance) et la Banque des Territoires.

A propos de la Fondation Mines-Télécom
La Fondation Mines-Télécom, fondation reconnue d’utilité publique, soutient le développement de IMT et de ses huit écoles dans leurs missions de formation, de recherche et d’innovation. Elle rassemble plus de 90 entreprises mécènes et 3000 donateurs particuliers qui s’engagent à soutenir des projets concrets à forts impacts technologiques, industriels et sociétaux, autour du numérique, de l’énergie et de l’Industrie du futur ainsi que des actions de solidarité en faveur des étudiants. La Fondation MinesTélécom finance ainsi, grâce au soutien des entreprises dont les partenaires fondateurs (BNP Paribas, Nokia et Orange) et des diplômés et parents d’élèves, une dizaine de programmes dans les domaines de la formation (bourses, programme d’open-innovation pour les élèves, MOOC), de la recherche (thèses, prix d’excellence, Académie franco-allemande et chaires d’enseignement-recherche), de l’innovation (prêts d’honneur aux start-up et soutien à l’incubation) et de la prospective (Cahiers de veille) ainsi que des actions en faveur du développement des écoles de l’IMT (bourses, ouverture sociale, équipements de pointe, aide à la mobilité internationale).


Mardi 26 Avril 2022
Lu 770 fois



Nouveau commentaire :