Planet-Fintech
L'actualité des sociétés qui disruptent l'industrie financière

Investir est ? la port?e de tous


Voici les actifs numériques préférés des investisseurs français...

Etude exclusive by Bitpanda


Voici les actifs numériques préférés des investisseurs français...
CRYPTOS :

En janvier, Bitcoin, Ethereum et Tether étaient les crypto-monnaies préférées des investisseurs français et européens. La seule différence est que les Français ont davantage investi dans Tether que dans Ethereum courant janvier.

Bitcoin arrive en tête de liste, poussé par ses bonnes performances du début de 2024. Il a commencé l'année à environ 42 343$, après une croissance de 10% au cours des 30 jours précédents. Il a ensuite connu une augmentation significative au cours du mois. Cette croissance a été alimentée par les attentes d'événements clés, tels que l'approbation d'un ETF spot Bitcoin qui a finalement eu lieu au milieu du mois, et la quatrième réduction de moitié du Bitcoin prévue pour avril 2024. Ces événements, ainsi que la perception du Bitcoin comme une valeur refuge en période d'incertitude économique, l'adoption institutionnelle et la clarté réglementaire accrue ont pu renforcer son attractivité auprès des investisseurs français. Les analystes étaient généralement optimistes, certains prévoyant même que le prix du Bitcoin dépasserait 48 000$ après la réduction de moitié, tandis que d'autres mentionnaient une correction potentielle.

Ethereum, en deuxième position, a également connu une augmentation notable des prix. Les attentes concernant Ethereum en 2024 étaient tout aussi élevées, certains analystes prédisant qu’il pourrait même dépasser Bitcoin. Les prévisions les plus optimistes faisaient état d'une croissance pouvant atteindre 600%, atteignant des prix compris entre 10 000 et 15 000 dollars d'ici la fin de 2024. Cet optimisme était principalement motivé par l'éventuelle approbation de l'ETF spot Ethereum et soutenu par des développements tels que la mise à niveau de Protodanksharding (EIP-4844) attendu en avril 2024, ce qui devrait améliorer les performances des transactions et réduire les frais. En résumé, Ethereum s’est positionné comme un investissement attractif en 2024 en raison de ses solides performances et de ses innovations technologiques. Ces facteurs, combinés à la confiance globale dans le marché des cryptomonnaies, pourraient avoir renforcé sa popularité en France.

Tether, l'une des cryptomonnaies les plus marquantes en France et en Europe en janvier 2024, a connu ces derniers mois une série d'événements qui ont marqué son développement et renforcé sa position sur le marché. La cryptomonnaie a enregistré des performances records en 2023, atteignant un gain net de 2,85 milliards de dollars au dernier trimestre de l’année. Cette performance financière remarquable s’est reflétée dans l’accumulation de 5,4 milliards de dollars de réserves excédentaires, renforçant encore sa position dominante sur le marché des stablecoins. Tether a réussi à surpasser son concurrent USDC sur la plateforme Aave, ce qui pourrait refléter les préférences et la confiance des utilisateurs dans ce stablecoin par rapport aux autres options disponibles sur le marché.

Un facteur qui a pu influencer l'augmentation de la popularité de Tether est le flux croissant de stablecoins vers les bourses et les courtiers de crypto-monnaies. Ce mouvement était associé à l’attente d’une tendance haussière sur le marché, en partie due à l’approbation potentielle d’un ETF Bitcoin par la SEC.

En conclusion, ces trois cryptomonnaies ont bénéficié d’un environnement de marché favorable, d’innovations technologiques et d’un intérêt croissant des investisseurs institutionnels et particuliers, ainsi que d’une relative augmentation de la sécurité juridique et réglementaire. La combinaison d’une évolution croissante des prix et des avancées technologiques ont contribué à leur popularité sur le marché français en janvier 2024.

ACTIONS :

Le début de l'année 2024 a une fois de plus montré l'intérêt des investisseurs européens pour les entreprises technologiques, les trois principaux favoris étant Nvidia, Tesla et Amazon. Les investisseurs français se démarquent de la tendance préférant LVMH à Amazon. Ce n'est pas la première fois que cette société entre dans le top 3 des favoris des investisseurs français puisqu'elle était également sur le podium en novembre. Cela témoigne de l’intérêt des Français pour le luxe et le haut de gamme.

Tesla occupe la deuxième place tant auprès des investisseurs français qu'européens, après un taux de croissance supérieur à 60% en 2023. L'accent a été mis sur la publication des résultats du quatrième trimestre attendue le 24 janvier. Le 2 janvier, Tesla a dépassé les prévisions de Wall Street concernant les livraisons du quatrième trimestre, établissant un record avec 484 507 véhicules vendus et atteignant son objectif annuel de 1,81 million en 2023. Malgré cet exploit, les analystes sont restés prudents, notamment en ce qui concerne les bénéfices et les défis potentiels en 2024.

LVMH a réalisé un bénéfice record de 15,174 milliards d'euros en 2023, soit une hausse de 8% par rapport à l'année précédente. Cette performance financière impressionnante s'explique par une croissance constante dans tous les secteurs d'activité, à l'exception des vins et spiritueux. On note les bonnes performances de marques comme Louis Vuitton, Christian Dior, Céline, Fendi, Loro Piana, Loewe et Marc Jacobs.

Le secteur du luxe, avec LVMH en tête, a fait preuve d’une résilience remarquable face aux défis économiques, notamment sur le marché chinois. Le rebond économique en Chine, couplé à l’assouplissement des restrictions liées au COVID-19, a contribué à l’essor du secteur du luxe, propulsant LVMH au premier plan.

À l’horizon 2024, LVMH s’est dit confiant dans la poursuite de sa trajectoire de croissance malgré des conditions économiques et géopolitiques incertaines. L'entreprise prévoit de renforcer sa marque et de tirer parti d'événements importants tels que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris pour stimuler davantage sa croissance.

Par ailleurs, LVMH a apporté des changements significatifs dans sa stratégie de distribution et à son leadership, en nommant de nouveaux directeurs pour ses divisions mode et horlogerie. Ces changements stratégiques ont probablement suscité un regain d’intérêt pour l’entreprise et ses actions. Les analyses indiquent une tendance globale modérément haussière pour les valeurs LVMH, avec de forts signaux haussiers dans les moyennes mobiles à court terme.

METAUX PRECIEUX :

Ici, la tendance est restée la même dans tous les pays ; l’or, l’argent et le palladium étant les trois principaux favoris des investisseurs.
L'or était le métal précieux le plus acheté en France en janvier 2024. Au cours des mois précédant janvier 2024, son prix oscillait autour de 2 020 dollars l'once, évoluant dans une large fourchette depuis avril 2023, avec des limites inférieures comprises entre 1 611 dollars et 1 615 dollars et des limites supérieures entre 2 070 dollars et 2 078 dollars. Fin 2023, le prix a brièvement dépassé la limite supérieure de cette fourchette puis a reculé, formant une structure technique de « fausse cassure ».

Dans le contexte mondial, la demande d’or en 2023 était supérieure de 8% à la moyenne quinquennale, atteignant 1 147 tonnes. La demande totale, y compris les approvisionnements OTC, a augmenté de 6% par rapport à 2022 pour atteindre 1 267 tonnes. Les achats de la banque centrale ont été importants, même si les investissements en lingots et en pièces ont diminué. La fabrication de bijoux a légèrement diminué dans un contexte de hausse des prix de l’or.

En résumé, une demande constante, des attentes de changements de politique monétaire et des tensions géopolitiques, ainsi qu'une analyse technique suggérant une tendance haussière à moyen et long terme, auraient pu contribuer à la popularité de l'or comme investissement en France en janvier 2024.

L'argent reste le deuxième métal précieux le plus acheté en France en janvier 2024

Jusqu’en octobre 2023, l’argent évoluait dans une tendance baissière depuis août 2020. Malgré les tentatives pour briser cette tendance, les prix ont continué à baisser. La Banque mondiale prévoit un prix stable de 21 dollars l'once en 2024. D'autres prévisions suggèrent que la demande d'argent pourrait diminuer sur certains marchés et rester stable, voire augmenter sur d'autres, comme l'Inde et la Chine, en raison de son utilisation dans des technologies telles que panneaux solaires et véhicules électriques. Le potentiel de croissance des prix, soutenu par la reprise économique mondiale, l’utilisation industrielle et la demande d’investissement, continuent de jouer un rôle clé pour faire de l’argent un actif attractif pour les investisseurs français et européens.

Enfin, sans surprise, le palladium ferme le podium comme la troisième matière première préférée des investisseurs français. En termes d’évolution des prix, le palladium devait s'échanger entre 700 $/oz et 1 200 $/oz en 2024. Cette fourchette de prix indique un retour du marché à des niveaux historiques, malgré un déficit attendu. Ce déficit s'explique en partie par le ralentissement de la croissance de la production de véhicules légers et par l'augmentation de la part de marché des véhicules électriques, qui utilisent moins de palladium que les véhicules à moteur à combustion.

A propos de Bitpanda
Bitpanda simplifie la création de richesse. La société fintech a été fondée en 2014 à Vienne par Eric Demuth, Paul Klanschek et Christian Trummer, et a pour but d'aider les gens à se faire suffisamment confiance pour construire la liberté financière de leur avenir. La plateforme de Bitpanda est accessible, avec une interface intuitive, qui permet aux investisseurs novices et plus expérimentés d'investir 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans des actions, des ETF, des crypto-monnaies, des indices crypto des métaux précieux et des matières premières en fonction de leurs besoins.


Vendredi 9 Février 2024



Nouveau commentaire :