Cashback et pouvoir d'achat : Comment économiser sur ses achats à l'approche de Noël et des fêtes de fin d'année ?

Par Benoit Gruet, CEO de CDLK


Cashback et pouvoir d'achat : Comment économiser sur ses achats à l'approche de Noël et des fêtes de fin d'année ?
Alors que les fêtes de fin d'année et de Noël approchent à grands pas, les Français s'apprêtent à faire des économies en raison de la forte hausse des prix du carburant, de l'énergie et des produits alimentaires. Des restrictions qui devraient impacter les achats des cadeaux et ceux des repas. Pour faire des économies et réduire sa facture, des solutions existent. Parmi elles, les programmes de cashback dont le modèle est en voie de généralisation et notamment celui du cashback associé à la carte bancaire. Bénéficier automatiquement d'un cashback lorsque l'on utilise sa carte bancaire pour un achat est désormais un modèle en pleine croissance en France.

En effet, le cashback fait aujourd'hui partie des offres de fidélisation privilégiées par les banques qui apportent de la valeur ajoutée à la carte bancaire tout en boostant son utilisation. Ce système permet de récompenser les clients en leur reversant un pourcentage des achats réalisés par carte chez les commerçants partenaires du programme, que ce soit en ligne ou en magasin.

Si le fonctionnement reste le même chez tous les opérateurs de cashback (un achat réalisé au sein d'un point de vente partenaire = une remise), les banques parviennent néanmoins à se démarquer par la simplicité de l'expérience proposée au client.

En effet, ce type de programme repose sur l'exploitation de la donnée de paiement, essentielle pour notamment identifier les dépenses des utilisateurs donnant lieu à un cashback. Les banques ont par nature directement accès à cette donnée, mais ce n'est pas le cas pour les acteurs tiers du type applications ou autres plateformes. Ces derniers ont besoin d'informations sensibles et confidentielles pour accéder au compte bancaire des adhérents à leur programme. L'utilisateur doit donc accepter de partager, au moment de l'inscription, ses codes d'accès à l'espace personnel de son compte bancaire.

En revanche, la banque propose un programme de cashback totalement sécurisé car nativement associé à la carte bancaire, au même titre que d'autres services comme l'assistance et l'assurance. En tant que client de la banque, l'utilisateur n'a rien à faire, il est directement affilié au programme de fidélité. Le simple fait d'utiliser sa carte bancaire dans les enseignes partenaires suffit à déclencher le cashback qui lui sera reversé (dans une cagnotte ou directement sur son compte bancaire), et ce, sans partage de données sensibles et confidentielles avec un tiers.

Le cashback représente pour les acteurs bancaires un moyen de fidélisation ingénieux et innovant, qui s'ancre peu à peu dans les habitudes des Français.



A propos de CDLK :
La fintech française CDLK accompagne notamment les groupes Crédit Agricole et Société Générale dans le déploiement de leur programme de cashback associé à la carte bancaire (respectivement « CityStore LCL » et « Cashback Société Générale »). CDLK est leader sur le marché français, avec + de 4 millions d'adhérents / + de 15 000 points de ventes référencés / + d'un milliard de données transactionnelles traitées annuellement.

Lire aussi : Quel est l'intérêt pour les commerçants de s'associer à des programmes de cashback bancaire ?
.

Jeudi 18 Novembre 2021
Lu 399 fois

Nouveau commentaire :