Cryptomonnaies en 2021 : est-ce l'année de l'avènement des cryptomonnaies ?

Par Karl Toussaint du Wast, co-fondateur de Netinvestissement


C’est en effet probable. Nous commençons cette année d’une part avec des hausses aussi discontinues et spectaculaires de la plupart des cryptos, le bitcoin bien entendu qui avoisine les 50K$, mais également l’ethereum, le tezos, le ripple et une myriade de petites cryptos dont le cours est dopé par l’euphorie.

Elon Musk, le fondateur de Tesla a placé 8% de la trésorerie de Tesla en bitcoin, soit 1.5 milliards de dollars. De grands institutionnels tels que JP morgan ou Blackrock s’intéressent de très près aux cryptomonnaies. Le maire de Miami a même annoncé qu’il voulait que sa ville soit 100% crypto : les fonctionnaires seront payés en cryptos, les impôts pourront être payés en cryptos.

Toute révolution qu’elle soit financière, politique, religieuse, économique, sociale passe par trois étapes :
  • Ridicule
  • Dangereux
  • Evident

Nous avons passé la première étape, sommes en train de rentrer dans la deuxième, mais il y a fort à parier que nous allons rentrer plus vite que prévu dans la troisième étape de la révolution à savoir le « oui c’est vrai, c’était logique… »

En effet, derrière l’euphorie et la « seule spéculation financière», ce bitcoin nous a fait rentrer pleinement dans cette révolution. Progressivement mais irrémédiablement, nous sommes en train de passer d’un système centralisé tel que nous le connaissons, à un système décentralisé, proposé par la blockchain.

Or cette révolution est évidemment accélérée par la perte de confiance de plus en plus large des français, mais plus largement des êtres humains en général, à l’égard de leurs banques et des grandes instituions financières. Le quantitative easing (injection de liquidités dans l’économie par les banques centrales) inquiètent, à juste titre, de plus en plus de personnes.

L’innovation quelle qu’elle soit arrive toujours à un moment ou un marché ou un secteur arrive à son point haut et a besoin de se réinventer. Uber l’a fait avec les taxis puis avec la façon dont on « consomme » la restauration, Tesla avec les véhicules électriques et les fusées. La technologie blockchain pourrait bien sortir de l’ombre et rentrer dans la cours de la finance mondiale cette année.

L'euro numérique est-t-il annonciateur de la révolution de la finance centralisée ?


L’euro numérique ne fait que nous confirmer que la révolution est en marche. Christine Lagarde ne se donnerait pas autant de mal et ne presserait pas tant les prises de décision si ce n’était pas un sujet « sérieux ».

Mais ce qu’il faut voir derrière cet euro numérique c’est avant tout l’obligation, par la contrainte liée à la rapidité du changement, de la banque centrale de rentrer dans le jeu pour ne pas perdre complètement la main et donc… la « guerre monétaire ».

En effet, si une majorité d’européens venaient à privilégier les cryptos décentralisées proposées par le marché au détriment de l’euro numérique, alors l’euro mourrait de fait. Or le paradoxe dans lequel Christine Lagarde se trouve c’est comment apporter la sécurité et la stabilité de la banque centrale aux européens donc, la finance centralisée, face à un système qui justement, cherche à supprimer tout intermédiaire, y compris les tiers de confiance…

On parle d'un Bitcoin à 100K€ : possible ?


Il devient en effet à présent tout à fait possible, voire probable que le bitcoin atteigne les 100K$, voire plus. Pourquoi ? car le bitcoin va très probablement servir d’étalon de référence au marché des cryptos, un peu comme l’or l’a été pendant longtemps. Si l’on part de cette hypothèse, alors nous pouvons projeter la potentielle valeur du cours du bitcoin en se reposant sur la loi de metcalfe : la loi de metcalfe affirme que l’utilité (et donc potentiellement sa valeur) d’un réseau ou d’une technologie est proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs. En d’autres termes, plus il y aura d’utilisateurs de solutions sur la blockchain et plus il y aura de transactions et plus, en principe, le cours du bitcoin devrait monter.

N’oublions pas toutefois que les cryptomonnaies sont très volatiles et qu’il est fort probable que le bitcoin passe par une phase de correction avant de repartir.

Ne mettez jamais toute votre épargne sur de la cryptomonnaie ou sur le bitcoin. 10% maximum de votre épargne pour commencer.

1092x135


Quelles sont les cryptomonnaies à surveiller cette année ?


La question que tout le monde se pose évidemment c’est : Dans quelles cryptos investir ?

Il existe à présent des milliers de cryptomonnaies et nombreuses sont celles qui ne reposent sur rien. Voyez le marché actuel des cryptos en trois grandes poches :

Poche numéro un : le bitcoin. Il est pour le moment le référent, le plus élevé en valeur. En détenir une partie a donc du sens. Mais il est déjà élevé en prix. Ça tombe bien, vous n’êtes pas obligé(e) d’en acheter un en entier, sinon vous devriez débourser 50K€ mais une proportion en fonction de votre capacité d’épargne.

Poche numéro deux : les grandes cryptos : Ethereum, ripple, tezos, le litecoin. Elles composent les principales cryptos « secondaires ». Ce qui est intéressant c’est de vous intéresser à la technologie qu’il y a derrière et au modèle économique derrière. Une crypto seule, sans modèle économique derrière n’a pas de grande chance de perdurer en haute valeur. Une fois l’euphorie de la spéculation passée, le marché se régulera de lui-même. Et c’est là que je voudrais faire un focus sur l’Ethereum. Derrière l’Ethereum il y a une véritable technologie, en l’occurrence une multitude de technologies car le modèle économique d’Ethereum est de proposer des solutions et de la techno déployable sur la blockchain à des professionnels. Plus le transfert de valeur passera de notre système financier actuel vers la blockchain, plus l’Ethereum devrait prendre de la valeur. Bien évidemment cela dépendra largement de la compétence des dirigeants et des choix stratégiques qu’ils feront. Pour autant, je pense que l’Ethereum a un fort potentiel de valorisation cette année. Personnellement nous pourrions tout à fait voir son cours à 20 000 $ avant la fin de l’année. Attention : il ne s’agit pas là d’un conseil en investissement. Je partage avec vous le fruit de ma propre analyse et de ma propre conviction qui repose certes sur beaucoup de recoupements d’informations et d’études que j’ai menées, mais vous devez, comme pour tout investissement que vous faites d’ailleurs, faire votre propre travail d’analyse avant de vous lancer.

Poche numéro trois : tout le reste. Je mets ici toutes les autres cryptomonnaies. Certaines ne reposent sur rien, d’autres sur de formidables projets avec un réel potentiel économique (par exemple la crypto Ultra (UOS) qui repose sur le gaming, les jeux en ligne. Evidemment certaines d’entre elles vont exploser à la hausse soit parce qu’elles seront prises par le mouvement global du marché (c’est d’ailleurs le cas actuellement), soit parce que leur business model aura réussi et explosé. D’autres péricliteront.

Alors comment faire ? composer un portefeuille de cryptos diversifié : une base de bitcoin, de l’ethereum et / ou du tezos, litecoin, ripple et ensuite sélectionnez selon vos convictions et vos propres analyses quelques petites cryptos que vous jugerez à haut potentiel. Limitez cette poche à 20% au maximum.

Enfin : ne paniquez pas ! ma volatilité est très forte sur les cryptos. Vous devez vous attendre à des oscillations de cours de + ou – 10% voire plus dans la même journée. fixez vous un objectif, sécurisez vos plus values et soyez patients.

1092x135

Vendredi 19 Février 2021
Lu 663 fois

Nouveau commentaire :