Advize ambitionne de devenir le leader en France de la FinTech épargne

Advize organisait jeudi 11 février une conférence de presse autour de ses récentes annonces de développement et de ses performances annuelles. L'occasion d'inaugurer ses nouveaux locaux parisiens, 8 rue de la Michodière.


Il y avait foule dans les nouveaux locaux d'Advize pour écouter les différents intervenants (crédit photo : Advize)
Il y avait foule dans les nouveaux locaux d'Advize pour écouter les différents intervenants (crédit photo : Advize)
Il y avait foule à la dernière conférence de presse organisée par le créateur de l’épargne copilotée Advize dans ses nouveaux locaux flambant neufs au 8, rue de la Michodière, dans le 2e arrondissement de Paris. Il faut dire que le robo-advisor français, en pleine recomposition de son actionnariat, s'était plutôt fait discret ces derniers mois en termes de communication externe.

La conférence a commencé par un point presse avec une présentation du 1er robo-advisor français créateur de l'épargne copilotée par son président fondateur Nicolas marchandise, et de son ambitieux programme de développement pour 2016, par son directeur général Olivier Gentier. La solution innovante de gestion d’épargne en ligne à destination des particuliers compte aujourd’hui plus de 3.000 utilisateurs et fait d’Advize le fer de lance de la FinTech française en matière d’épargne.

S'en est suivi une séance de questions-réponses, avant que d'autres intervenants ne viennent s'exprimer, en tant que partenaires de renom depuis le lancement d'Advize en juin 2012 : Generali, 1er assureur-vie en Europe, et Morningstar, leader de la recherche financière indépendante. Ainsi, lors d'un point marchés & gestion, Marina Michaudet, responsable de développement grands comptes chez Generali, s'est exprimée sur le thème "La Fintech, une opportunité de développement pour l'assurance-vie", tandis que Jean-François Bay, directeur général de Morning Star, est venu livrer sa vision du marché en 2016.

Enfin, Advize faisant partie des 36 entreprises françaises ayant participé à la création de l'association France FinTech, et Nicolas Marchandise des 7 membres du comité directeur de l'association, il semblait donc logique que ce soit Alain Clot, président de France Fintech, qui vienne conclure ce point presse sur le thème : La Fintech française, enjeu pour la croissance, où il salue l'implication des pouvoirs publics et des régulateurs.

Un nouvel actionnariat pour un ambitieux programme de développement

Advize Group, société récemment créée, a acquis la totalité du capital de Sentinelle SAS et d'Advize SAS. La nouvelle structure est pilotée par Olivier Gentier (ex-Société Générale) et Nicolas Marchandise, fondateur d'Advize, qui ont respectivement la charge de la direction générale du groupe, des opérations commerciales et marketing pour l'un, et des développements de l'offre et de la technologie pour l'autre.

Le Conseil de Surveillance est composé d’Arnaud Poutier (IG, Boursorama Banque, Selftrade), de Julien Nebenzahl (Futur Asset Management, DayByDay, Groupe Gérer) et de Benoît Jauvert (Financière de l’Oxer, ING, Ferri Gestion). Advize se dote ainsi d’une équipe renforcée et va accueillir de nouveaux investisseurs financiers à l’occasion d’une levée de fonds significative.

Des performances 2015 au rendez-vous...

Pour 2015, Advize annonce des performances remarquables sur ses 5 profils d’investissement. Les rendements vont de 3,30% pour le plus prudent à 11,93% pour le plus offensif avec un risque deux fois moins élevé que celui des marchés. « Pour la quatrième année consécutive les performances sont au rendez-vous. Nous accompagnons nos clients dans la gestion de leur épargne selon leurs réels besoins et objectifs. Avec Advize ils profitent d’un suivi personnalisé et d’un accompagnement permanent, avec un risque maitrisé », explique Olivier Gentier, Directeur Général d’Advize.

« Même dans le cas d’un investissement à long terme, il est primordial de maitriser les trois grandes sources de valeur dans l’intérêt des investisseurs : l’allocation d’actifs, les primes de risque et la corrélation des classes d’actifs, puis la sélection des meilleurs gérants et l’alpha généré, enfin le contrôle des risques, particulièrement dans le contexte actuel « risk on/ risk off », explique pour sa part Jean-François Bay, directeur général de MorningStar, analyste indépendant et renommé dans le monde institutionnel sélectionné par Advize pour construire et suivre ses portefeuilles modèles.

Téléchargez le dossier de presse 2016 d'Advize :
dp_advize_110216.pdf DP_Advize_110216.pdf  (919.5 Ko)

Lundi 15 Février 2016
Lu 1198 fois

Nouveau commentaire :